Économie – Social

Le gouvernement va-t-il geler l'avancement des fonctionnaires ?

France Bleu jeudi 6 février 2014 à 8:24 Mis à jour le jeudi 6 février 2014 à 15:15

Vincent Peillon
Vincent Peillon © Maxppp

Le quotidien économique "Les Echos" de ce jeudi croit savoir, malgré un démenti du ministre de l'Education nationale Vincent Peillon, que le gouvernement a l'intention de geler les promotions de l'ensemble des fonctionnaires, pendant deux ans. Objectif : économiser 1,2 milliard d'euros par an.

"Les fonctionnaires ne méritent pas de porter des efforts de cette nature ", assure le ministre de l'Education Vincent Peillon. Interrogé mercredi soir par nos confrères de France Info, il a démenti l'information avancée par le quotidien économique Les Echos , selon laquelle le ministre envisagerait un gel des promotions automatiques des fonctionnaires pour les deux prochaines années.

Pourtant, dans leur édition de ce jeudi, Les Echos persistent et signent : selon le journal, le ministre de l'Education nationale a proposé cette mesure au ministère de l'Economie dans un objectif de réduction des dépenses. Même son de cloche du côté de France Info, dont l'un des journalistes affirme que Vincent Peillon a bien émis cette hypothèse lors d'un déjeûner mercredi.

1,2 milliard d'économies chaque année

Vincent Peillon aurait donc proposé de geler, pour deux ans, les promotions et l'avancement automatiques, non seulement des enseignants, mais aussi de tous les fonctionnaires . Cela permettrait d'économiser 1,2 milliard d'euros par an , si l'on se base sur des estimations de la Cour des comptes.

Après que François Hollande a annoncé, lors de sa conférence de presse, qu'il faudrait économiser 50 milliards de dépenses publiques d'ici à 2017, notamment pour financer les baisses de charges sur les entreprises, tous les ministres sont reçus à Bercy pour exposer leurs propositions, en avance sur le calandrier budgétaire habituel. Cette piste pourrait être évoquée dès samedi à l'Elysée, lors d'une réunion du Conseil stratégique de la dépense publique .