Économie – Social

Le gouvernement veut baisser l'impôt sur le revenu dès janvier 2017

Par Viviane Le Guen, France Bleu jeudi 15 décembre 2016 à 17:38 Mis à jour le vendredi 16 décembre 2016 à 7:44

Le gouvernement veut appliquer la baisse de l'impôt sur le revenu promise en août 2017 dès janvier
Le gouvernement veut appliquer la baisse de l'impôt sur le revenu promise en août 2017 dès janvier © Maxppp - Nicolas Kovarik

La baisse de l'impôt sur le revenu, promise aux ménages les plus modestes pour le mois d'août 2017, pourrait être appliquée dès le mois de janvier. C'est ce qu'a annoncé le ministère des Finances ce jeudi.

La mesure est débattue à l'Assemblée nationale ce jeudi soir. Le gouvernement a déposé un amendement au projet de loi de finances (PLF) pour que la baisse de l'impôt sur le revenu, prévue en août 2017, entre en vigueur en janvier, avant l'élection présidentielle.

L'objectif est de redonner du "pouvoir d'achat aux Français", a justifié le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert sur son compte twitter.

Un geste pour les ménages les plus modestes

Sont concernés les couples gagnant jusqu'à 3.400 euros de salaire net et les personnes seules gagnant jusqu'à 1.700 euros. Ces limites sont majorées pour les familles, par exemple jusqu'à 4.800 euros pour un couple avec trois enfants.

"Habituellement, les mensualités sont calculées en divisant par dix le montant d'impôt de l'année précédente. Elles n'intègrent donc pas les modifications votées en loi de finances", a expliqué Bercy à l'AFP. "Plutôt que d'attendre le mois d'août, nous avons choisi de rendre dès le mois de janvier", ou "février pour ceux qui sont au tiers", "une partie de la baisse d'impôt".

Les personnes ayant un revenu fiscal de référence inférieur à 18.500 euros auront une réduction d'impôt de 20%. Ceux qui ont un revenu fiscal compris entre 18.500 et 20.500 euros auront une réduction d'impôt inférieure à 20%.

Annoncée l'été dernier par le gouvernement, la baisse de l'impôt sur le revenu représente un milliard d'euros. Elle doit bénéficier à cinq millions de contribuables.