Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le gouvernement veut "déconnecter" la redevance TV à la détention d'un téléviseur

vendredi 14 septembre 2018 à 11:48 Par Germain Arrigoni, France Bleu

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé vendredi vouloir réformer la contribution à l'audiovisuel public, la redevance qui finance France Télévisions et Radio France, pour qu'elle soit "déconnectée de la détention d'un téléviseur" à partir de 2020.

Françoise Nyssen veut que la redevance TV soit "déconnectée de la détention d'un téléviseur" en 2020
Françoise Nyssen veut que la redevance TV soit "déconnectée de la détention d'un téléviseur" en 2020 © Maxppp -

"Je souhaite qu'un débat soit ouvert sur la contribution à l'audiovisuel public", pour la moderniser et l'adapter aux nouveaux usages numériques, a indiqué Françoise Nyssen, lors du Festival de la fiction audiovisuelle de La Rochelle ce vendredi.

Changements d'usages des téléspectateurs

L'idée est de "déconnecter" la redevance TV à la détention d'un téléviseur comme c'est le cas actuellement (139 euros actuellement). 

Cela vise à s'adapter aux changements d'usages des téléspectateurs, dont beaucoup se passent désormais de téléviseur mais consomment des programmes audiovisuels sur d'autres types d'écrans, odinateurs, tablettes ou téléphones.

En outre, le service public développe désormais des programmes à diffusion 100% numérique.

Dans le projet de loi de finances pour 2020 ? 

La ministre de la Culture a précisé que l'objectif était que cette réforme soit adoptée dans "le projet de loi de finances pour 2020", qui sera présenté dans un an.

Elle avait déjà évoqué la perspective d'une réforme de cette contribution, notamment au vu du projet de suppression à terme de la taxe d'habitation.