Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Économie – Social

Le gouvernement veut réduire drastiquement le nombre de contrats aidés en 2019

lundi 16 avril 2018 à 18:03 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Dans un document que le gouvernement doit envoyer à ses partenaires européens d'ici fin avril, l'exécutif confirme qu'il entend continuer à réduire le nombre de contrats aidés pour 2019.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud en avril 2018.
La ministre du Travail Muriel Pénicaud en avril 2018. © Maxppp - BRIDE EDOUARD

Le gouvernement va continuer de réduire le nombre de contrats aidés en 2019. C'est ce qui ressort du programme de stabilité que le gouvernement a doit envoyer à Bruxelles d'ici fin avril.

En 2019, "la réduction des contrats aidés se (poursuivra) sur un rythme similaire à celui de 2018", peut-on lire dans le document, un avant-budget présenté aux partenaires de la zone euro.

Le gouvernement ne précise pas l'ampleur de la baisse. "Rien n'est décidé car le budget 2019 est en cours de discussion" a indiqué le ministère du Travail à l'AFP. En revanche l'exécutif a déjà évalué l'impact de la mesure sur l'emploi non-marchand : 25.000 postes en moins l'an prochain.

Estimant que c'est un dispositif "coûteux" et "pas efficaces dans la lutte contre le chômage", le gouvernement a déjà réduit la voilure cette année avec 200.000 nouveaux contrats aidés prescrits, contre 320.000 en 2017. Un choix contesté par de nombreuses collectivités locales et associations. L'Etat s'appuie notamment sur un un rapport de la Cour des comptes publié fin 2016 et qui conteste l'efficacité des contrats aidés pour l'accès des jeunes à l'emploi.