Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le gouvernement veut encourager les Français à développer leur épargne retraite

jeudi 3 mai 2018 à 10:21 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a assuré, ce jeudi matin, que le fonctionnement de l'épargne retraite allait être assoupli, afin d'encourager les Français à mettre de l'argent de côté pour leurs vieux jours en utilisant les produits dédiés.

Le gouvernement veut encourager les Français à développer leur épargne retraite.
Le gouvernement veut encourager les Français à développer leur épargne retraite. © AFP

Le fonctionnement de l'épargne retraite va être assoupli, au niveau des transferts entre contrats comme du versement des sommes accumulées, a annoncé ce jeudi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Il confirme ainsi son intention de relancer un type de produits délaissé par les Français.

Des produits destinés à compléter le système de retraite par répartition 

"Nous voulons permettre aux Français de mieux se préparer à la retraite, mais aussi de mieux financer l'économie", a expliqué Bruno Le Maire dans un entretien au Parisien. L'épargne retraite permet au particulier d'accumuler un pécule, les versements étant généralement déductibles des impôts, qui ne pourra lui être distribué qu'à la fin de sa vie active, afin de compléter la pension versée par le système de retraite par répartition. 

Des produits qui peinent à décoller 

Ces produits peinent à décoller, d'autant qu'ils sont fragmentés en de multiples contrats : le Perp individuel, le Perco collectif, les contrats Madelin réservés aux indépendants... En tout, l'épargne retraite représente 200 milliards d'euros de placements en France, bien loin des 1.700 milliards de l'assurance vie, dont les fonds ne financent pas suffisamment les entreprises, et notamment les PME, selon le gouvernement.

L'épargne transférable d'un contrat à l'autre 

Bruno Le Maire avait déjà indiqué fin mars sa volonté de simplifier ces produits, dans le cadre de la future loi "Pacte" sur le financement de l'économie. Il confirme donc, ce jeudi, que les principaux produits d'épargne retraite seraient intégralement transférables de l'un à l'autre. "Contrairement à aujourd'hui, lorsque vous changerez d'entreprise ou de métier, votre compte d'épargne retraite vous accompagnera", a expliqué le ministre.

Les particuliers pourront récupérer leur épargne en une seule fois 

Qui plus est, "chacun sera libre de sortir le fruit de son épargne volontaire, mais aussi de l'intéressement et de la participation, soit en capital soit en rente", a ajouté le ministre. Autrement dit, le particulier pourra récupérer son épargne retraite en une seule fois, alors que ces produits prévoient généralement un versement sous forme de rente, soit un revenu régulier assuré jusqu'au décès de l'épargnant.

Même si Bruno Le Maire promet un dispositif "fiscalement avantageux" en cas de sortie en rentes, cette annonce va à l'encontre des revendications du secteur de l'assurance, dont ce système constitue une chasse gardée, et dont de multiples dirigeants ont mis en garde ces derniers mois quant à une généralisation de la sortie en capital sur les produits de retraite.