Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Savoie : le Grand Parc d'Andilly rouvre

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le Grand Parc d'Andilly en Haute-Savoie va de nouveau accueillir des visiteurs à partir de ce samedi. Dans la "Nouvelle éco" on fait le point sur la situation de l'association qui emploie une douzaine de salariés permanents et 150 saisonniers l'été.

Le Grand Parc d'Andilly
Le Grand Parc d'Andilly -

Ce sera peut-être l'une de vos idées de sortie pour cet été : le Grand Parc d'Andilly. Il ouvre ce samedi avec ses animations et jeux installés dans la forêt haut-savoyarde des Moulins. Après l'annulation des médiévales d'Andilly en mai, cette réouverture est une excellente nouvelle pour le président du Grand Parc, Vincent Humbert, invité de "La nouvelle éco".

France Bleu Pays de Savoie - Vous devez être heureux et soulagé de rouvrir

Vincent Humbert - Oui, ça fait vraiment plaisir et ça fait du bien de recevoir à nouveau du monde.

Dans quelles conditions sanitaires allez-vous rouvrir ?

Bien meilleures que l'année dernière où il fallait avoir des masques partout. Là il y a des masques seulement à l'intérieur, on peut ouvrir les restaurants à l’intérieur ce qui n'était pas le cas l'année dernière. Donc des conditions très bien, très organisées puisque maintenant nous avons l'habitude, on sait faire. On est vraiment dans un contexte très apaisant. 

Quelle est la situation financière de Petit Pays l'association qui gère le Grand Parc mais aussi les Grandes Médiévales et le Hameau du Père Noël ?

On est à zéro sur notre compte en banque. Mais avec une ouverture demain du Grand Parc et vraiment tout le monde qui a joué le jeu, on est positif. Nous avons lancé une collecte de dons sur internet au mois de novembre qui a très bien fonctionné. Et puis des fournisseurs ont repris et réduit leurs factures, d'autres ont accepté d'attendre pour qu'on les paye. Il y a eu un élan populaire général extraordinaire, également de la part de l'administration, des politiques ou encore des médias. Tout ça fait que nous avons le moral vraiment au beau fixe et on espère que juillet/août va nous remettre les choses au clair pour qu'on puisse redémarrer après Noel à fond. 

À combien évaluez-vous vos pertes financières ?

Entre les deux "Médiévales" que nous n'avons pas pu faire et le hameau du Père Noël que nous n'avons pas pu ouvrir cet hiver nous sommes à plus de cinq millions d'euros de pertes de chiffre d'affaires. Ça a bloqué tous nos investissements pendant un an mais nous avons eu la chance inouïe de ne pas être lâchés par nos partenaires et surtout énormément de bénévoles sont venus nous aider : des électriciens, plombiers, peintres, travaux publics et même des personnes qui sont dans des secteurs moins manuels et qui sont venues nous aider avec leurs petites mains. Ça a permis de faire un super parc même si nous n'avions pas d'argent. Les visiteurs qui vont venir au Grand Parc cet été et au Hameau du Père Noël, car on l'ouvre cet été aussi,  vont trouver un site magique qu'ils n'auront jamais vu jusqu'à présent parce qu'il est exceptionnellement beau !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess