Économie – Social

Le Grand Pau se dote d'une nouvelle arme pour l'emploi

Par Thomas Biet, France Bleu Béarn jeudi 21 janvier 2016 à 18:47

L'agglomération paloise et Pôle emploi vont collaborer
L'agglomération paloise et Pôle emploi vont collaborer © Radio France - Thomas Biet

Son nom est obscur : la gestion prévisionnelle des emplois et compétences territoriales est lancée dans le bassin de vie de Pau. L'objectif est de réunir tous les acteurs de l'emploi dans une plateforme pour mieux former les chômeurs et épauler les entreprises.

Le Bassin de vie palois va donc se doter d'une nouvelle arme pour l'emploi. Cette démarche, la "Gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences territoriales" a été présentée ce jeudi après-midi à la mairie de Pau. Le but ce nouveau "plan pour l'emploi" qui concerne l'agglomération paloise et la communauté de communes de Nay est mettre en relation tous les acteurs liés à l'emploi : Pôle Emploi, les Missions locales, la région, l'agglomération paloise et les entreprises.

Former les chômeurs, orienter les jeunes 

Pôle Emploi, les entreprises et les mairies qui le souhaitent vont se mettre autour d'une table régulièrement et faire le point sur l'état du marché. Quels sont les métiers où les entreprises ne trouvent pas de candidats ou quels sont les emplois en plein boom par exemple, ce qui permettra de mieux orienter la formation des chômeurs et des jeunes. Les PME seront "épaulées" pour mieux faire face aux mutations -numériques - par exemple. Et puis l'objectif, c'est aussi de faciliter la formation continue tout au long du parcours professionnel.

Pour Thierry Lescure, le directeur départemental de Pôle Emploi met en avant le rôle des entreprises dans cette plateforme

Il faut mieux cerner les besoins des entreprises

Jean-Claude Liquet, maire adjoint de Billère, en charge du développement durable et de l'économie. C'est un ancien professeur de gestion et pour lui, si ce nouveau cadre peut être intéressant, attention à ce que ce ne soit pas une coquille vide.

Les structures, c'est bien, les initiatives, c'est mieux !

Ce projet sera officiellement lancé le 28 janvier **au Palais Beaumont.** 200 invités - institutions locales, associations et entreprises - sont attendues. Reste la question du financement : à terme, c'est la grande région qui devra sortir le portefeuille pour financer la formation, mais pour l'heure, rien n'est acté.