Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le port de Bordeaux veut relancer sa branche refit

-
Par , France Bleu Gironde

Créé en 2012 à l'initiative d'Alain Juppé et d'une cinquantaine d'industriels aquitains, le pôle de réparation navale de Bordeaux peine à faire décoller sa branche refit. L'escale technique du Yersin, arrivé lundi soir aux Bassins à Flots, pourrait marquer un tournant.

Le Yersin est arrivé lundi soir aux Bassins à Flots
Le Yersin est arrivé lundi soir aux Bassins à Flots - Thierry Ameller

Le Yersin sera-t-il le premier d'une longue série? Le directeur général du Grand Port Maritime de Bordeaux Jean-Frédéric Laurent l'espère en tous cas. Le navire d'exploration scientifique est en escale technique au pôle de maintenance navale de Bordeaux depuis lundi soir. Son propriétaire (privé) a choisi la Gironde pour réaliser les travaux nécessaires à la maintenance de son bateau, construit en 2015 par les chantiers Piriou basés à Concarneau. Il s'agit pour le Port de Bordeaux de la première escale technique d'un navire de cette catégorie (77 mètres de long).

Une offre globale

C'est la société CLYD, dirigé par l’architecte naval Exequiel Cano Lanza, qui sera le chantier naval opérateur de cette escale. En tant que membre du cluster, il utilisera les infrastructures et les services mis à sa disposition par le Port de Bordeaux. et s’appuiera sur le tissu industriel local dans les technologies « marine » pour proposer une offre globale de maintenance

Par ailleurs, les investissements réalisés ces dernières années aux Bassins à Flots commencent également à porter leurs fruits, selon le directeur général du Grand Port. "Avec le Yersin, nous commençons à récolter les fruit de ces investissements" se réjouit Jean-Frédéric Laurent.

Des acteurs du fleuve de plus en plus nombreux

En complément de sa branche refit, le port de Bordeaux travaille également depuis son lancement avec les opérateurs du fleuve. " Et ces derniers sont de plus en plus nombreux à Bordeaux" constate Jean-Frédéric Laurent, persuadé de ce fait que l'activité de réparation navale a toute sa place sur le port de Bordeaux. "Que ce soit les services portuaires, les opérateurs commerciaux, les bacs qui traversent l'Estuaire, ou encore les engins de dragage. Tous ces navires sont eux aussi sont en demande régulière de maintenance".

L'interview de Jean-Frédéric Laurent, le directeur général du Grand Port Maritime de Bordeaux

Choix de la station

À venir dansDanssecondess