Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le grand retour du Munster dans le Territoire de Belfort

lundi 7 mai 2018 à 18:39 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

Après 20 ans de disparition, l’Appellation d'origine protégée (AOP) Munster est de retour dans le Territoire de Belfort grâce à des producteurs qui se sont lancés dans la fabrication de ce fromage à l'odeur si particulière. Un appel à projet avait été lancé par le département.

Trois exploitants agricoles du Territoire de Belfort ont obtenu l'AOP en début d'année
Trois exploitants agricoles du Territoire de Belfort ont obtenu l'AOP en début d'année © Maxppp - .

Territoire de Belfort, France

Le munster, ce fromage à l'odeur assez prononcée, qu'on trouve surtout en Alsace et en Lorraine, n'était plus présent dans le Territoire de Belfort depuis plus de vingt ans, alors qu' il fait partie au départ de la zone géographique de production. L'appellation d'origine protégée (AOP) a donc failli disparaître, mais c'était sans compter sur des agriculteurs terrifortains qui se sont relancés dans l'aventure. Trois d'entre eux ont obtenu la précieuse AOP cette année (deux d'entre eux doivent tout de même représenter des lots devant l'organisme certificateur d'ici quelques jours). 

C'est plus facile à vendre parce que les gens le connaissent 

C'est le cas de Florian Patingre, éleveur de vaches laitières à Lepuix Neuf, dans le Sud Territoire. Il a voulu se diversifier de peur de s'ennuyer dans quelques années et dès le mois de janvier, dès le premier essai, il a obtenu l'AOP pour ses munsters. Un appellation précieuse selon lui: " Je suis très content d'avoir obtenu l'AOP. C'est un fromage très connu donc plus facile à vendre c'est sûr, même si je suis parti sur une petite production. Je vends ici à la ferme, sur les marchés de Belfort et dans des crèmeries". 

Entre 400 et 500 petits munsters sont fabriqués chaque mois par Florian Patingre - Radio France
Entre 400 et 500 petits munsters sont fabriqués chaque mois par Florian Patingre © Radio France - Emilie Pou

Le conseil départemental a lancé un appel à projets

Son laboratoire de transformation du lait lui a coûté 40 000 euros, dont 6 000 euros de subventions du département via des fonds européens. Le conseil départemental avait lancé d'ailleurs un appel à projets aux producteurs qui désiraient se diversifier pour ne pas que l'appellation munster disparaisse du Territoire de Belfort. Marie Claude Chitry Clerc, vice présidente en charge de l'environnement: "C'est une marque importante le munster, avec une belle visibilité, et ça aurait été dommage que le Territoire de Belfort se passe de cette marque". 

L'appel à projet du département est toujours valable pour les agriculteurs qui voudraient se lancer.