Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le groupe Casino est-il en difficulté ? Non répondent les analystes financiers, tout juste fragile

Par

Il est encore très endetté, mais possède aujourd’hui les moyens de faire face à ses remboursements

Une vingtaine d'hypermarchés en vente dans les prochains mois dans le nord et l'est
Une vingtaine d'hypermarchés en vente dans les prochains mois dans le nord et l'est © Maxppp - -

Le groupe Casino  et sa maison mère Rallye ont annoncé leur intention de céder une vingtaine d’hypermarchés situés dans le nord de la France ou dans des zones qui se dépeuplent. Une décision qui fait également suite à la vente des murs du siège social de la marque, il y a quelques mois.  

Publicité
Logo France Bleu

Faut il y voir le signe d’une mauvaise situation financière pour le groupe et nourrir quelques inquiétudes pour sa pérennité?

Le groupe Rallye-Casino a une dette qui s’élève à 2 milliards 877 millions d’euros

Les premières échéances auquel il va devoir faire face arrivent dès le 15 octobre prochain et vont ensuite s’échelonner jusqu’en 2020. Mais sur ce plan les analystes financiers sont très optimistes, le groupe  avait déjà une ligne de crédits bancaires d’un milliard 700 millions d’euro et il vient de décrocher de  la part des banques une rallonge de 500 millions, donc pas vraiment de souci à se faire sur ce plan là. 

Le groupe possède aussi un poire pour la soif avec la possibilité de revente de plusieurs enseignes comme GO SPORT, COURIR  ou l’ensemble de ses filiales au Brésil ou en Amérique Latine.

le siège social de Casino a Saint-Étienne © Radio France - Yves Renaud

Il y a quand même une épée de Damoclès au dessus du groupe 

Cette incertitude, c’est le yo-yo du cours de l’action Casino-Rallye qui cotait 58 euros en 2017, et qui retombée à 26 euros début septembre et remontée à 36 euros ces jours derniers. Concrètement, il ne faudrait pas qu’elle passe sous la barre des 7 euros 50 en 2019, on en est donc assez loin. 

Pour ce qui est de la revente des hypermarchés, on est dans une stratégie complètement différente qui n’a pas grand-chose avoir avec la dette du groupe. Là c’est plutôt une réorientation stratégique, pour se débarrasser des unités qui pèsent négativement sur les résultats du groupe 

Franklin Pichard, le directeur général du cabinet d'analyse financières "Kipling Finances" estime que cette revente d'une vingtaine d'hypermarchés est juste une réorientation stratégique du groupe. 

Le fait d’annoncer la fermeture de 20 hypers dans la nord et dans des région délaissées, il faut juste y voir une réorientation stratégique du groupe, qui est en train de prendre le modèle de Walmart aux États Unis et de revenir vers l' Internet et vers la livraison. Aujourd’hui le modèle de l’hypermarché est dépassé, il ne faut donc pas y voir le signe de difficultés visibles du groupe Casino, qui est en train de se réinventer. Franklin Pichard . 

Casino veut plutôt réinvestir sur les moyennes surfaces en centre-ville qui marchent bien à l'image des MONOPRIX , FRANPRIX  et unités de proximité et surtout également pour prendre le virage de la distribution en ligne dans le style  de ce que fait aujourd’hui Amazone.

En résumé, donc oui, le groupe est encore fragile. 

Mais la stratégie financière menée par le patron Jean Charles NAOURI semble plutôt bien adaptée.      

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu