Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

"Cartel des jambons" : la Cooperl envisage de fermer des usines si elle doit payer l'amende

Lamballe

Condamné dans l'affaire du "cartel du jambon" à payer 35,5 millions d'euros d'amende, le directeur général du groupe assure qu'il envisage de fermer des usines et baisser des salaires.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - Claude Prigent

La Cooperl pourrait fermer des usines et baisser les salaires. Le groupe breton basé à Lamballe est condamné a payer une lourde amende de 35,5 millions d'euros dans l'affaire du "cartel des jambons". "On joue notre survie" assure son directeur général.

Le groupe emploie 7.200 salariés

Emmanuel Commault l'a dit en conférence de presse : "Si on nous demande de payer dans les jours qui viennent, on arrête tous les recrutements, tous les projets d'investissement." Il affirme ne pas faire de chantage, mais jouer la survie du groupe. Des déclarations alors que l'amende de plus de 35 millions d'euros pourrait être réclamée à la fin du mois par l'autorité de la concurrence.

Je ne fais pas de chantage, on joue notre survie

Elle a reproché mi-juillet à la Cooperl d'avoir échangé de manière illicite avec d'autres fabricants de jambon cuits, entre 2010 et 2012, pour se concerter sur les prix. Le groupe coopératif basé à Lamballe continue de clamer son innocence et a fait appel pendant la procédure. Dans cette affaire du "cartel des jambons", 12 industriels ont été condamnés pour un total de 93 millions d'euros de pénalités. C'est la Cooperl qui s'est vu infliger la plus lourde amende.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess