Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Le groupe Lactalis publie enfin une partie de ses comptes

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu
Laval, France

Depuis la fin de l'année 2017 et au cours des premières semaines de l'année 2018, le groupe Lactalis a déposé les comptes de plusieurs de ses sociétés auprès du tribunal de commerce de Laval. Un événement en quelque sorte pour le géant laitier qui refusait de le faire jusque là.

Une partie des comptes déposés par le groupe Lactalis auprès du greffe du Tribunal de commerce de Laval.
Une partie des comptes déposés par le groupe Lactalis auprès du greffe du Tribunal de commerce de Laval. © Radio France

Le groupe Lactalis aurait-il cédé à la pression politique et médiatique ? Toujours est-il que le géant mayennais des produits laitiers est en train de déposer progressivement une bonne partie de ses comptes auprès du tribunal de commerce de Laval. Jusqu'ici, le groupe Lactalis avait souvent refusé de le faire. Il avait été contraint de publier ses comptes (de l'année 2010) en 2011 lors de l'acquisition du groupe italien Parmalat, côté en bourse. Même chose en 2017, lors de la tentative de rachat des derniers 2,26% du capital de Parmalat.

La loi sapin II

C'est aussi parce que Lactalis n'est pas côté en bourse que le groupe n'a pas l'obligation de publier ses comptes. Mais depuis 2016 et la Loi Sapin II sur la transparence de la vie économique, les règles ont changé. Le Ministère de l'Agriculture a maintenant le pouvoir de réclamer les comptes de l'entreprise, via les tribunaux de commerce. En mars 2017, l'Observatoire des prix et des marges des produits alimentaires avait saisi les tribunaux de commerce de Rennes et Laval afin qu'ils enjoignent Lactalis de publier ses résultats, en conformité justement avec la loi Sapin II.

Des chiffres incomplets

Selon les annonces parues la semaine dernière au Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (le Bodacc), ce sont des dizaines de bilans annuels qui ont été déposés au greffe du tribunal de commerce de Laval : Lactel, Lactalis Investissements, Lactalis International, Lactalis Europe, Lactalis Fromages, Lactalis Produits laitiers, Lactalis Logistique, Lactalis Management, Lactalis Informatique, Nestlé Ultra frais, Célia laiterie Craon, etc... La plupart des comptes sur les années allant de 2013 à 2016 ou de 2014 à 2016 par exemple pour l'entité Groupe Lactalis. Pour donner un exemple, le 9 février 2018, le greffe du tribunal de commerce de Laval a reçu les comptes de l'année 2016 du Groupe Lactalis. Dans ce document de 22 pages, on trouve notamment le chiffre d'affaires (2,366 milliards en 2016) pour cette seule société créée en décembre 1984. Le bénéfice lui s'élève à 80 millions en 2016 contre 85 millions pour l'année 2015. Pris individuellement, tous ces chiffres ne signifient pas grand chose. Le groupe Lactalis communique sur un chiffre d'affaire global de 17,3 milliards d'euros mais ne donne aucune information sur ses bénéfices et donc sa rentabilité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess