Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le groupe Nocibé compte fermer 62 magasins en France

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Le propriétaire de Nocibé, le groupe allemand de parfumerie Douglas annonce ce jeudi 28 janvier la fermeture de près de 20% de ses magasins en Europe. Il explique se concentrer sur la vente en ligne alors que la pandémie a fait chuter son activité en magasin.

Le siège de Nocibé, à Villeneuve d'Ascq
Le siège de Nocibé, à Villeneuve d'Ascq © Maxppp - Sebastien JARRY

Environ 350 postes sont menacés en France selon les porte-parole de Nocibé. Qui va fermer 62 magasins en France, 12% de son parc.

Dans le Nord, où est installé le siège de la marque à Villeneuve d'Ascq, sept magasins vont fermer, six dans la métropole lilloise et un à Valenciennes. Un autre magasin va fermer à Calais selon la CGT. Normalement d'ici la fin de l'année 2021 ou au début de l'année 2022. 

Toujours d'après le syndicat, neuf postes doivent être supprimés au siège à Villeneuve-d'Ascq.

Selon le groupe allemand de parfumerie Douglas, propriétaire de la marque, c'est en partie à cause de la pandémie. Il veut concentrer son activité sur la vente en ligne.

Environ 500 des 2.400 magasins européens seront fermés d'ici à l'automne 2022 - communiqué du groupe Douglas

La direction du groupe justifie ces mesures par "le changement des habitudes de consommation" de ses clients, qui délaissent les magasins, et privilégient les achats en ligne. Un phénomène déjà présent avant la crise sanitaire, mais qui s'est amplifié depuis quelques mois selon l'entreprise.

Ce jeudi matin, l'entreprise, qui a son siège à Villeneuve d'Ascq, a présenté son projet aux représentants des salariés français. Elle leur a dit vouloir "chercher toutes les solutions" pour un "accompagnement adapté" des salariés concernés par ces suppressions de filiales.

Sur les ventes en ligne, le groupe a augmenté son chiffre d'affaires en 2020, de 40,6%, à 822 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess