Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le groupe pharmaceutique Merck renforce son site de Semoy

-
Par , France Bleu Orléans

En l'espace de trois ans, 30 millions d'euros sont investis par le groupe pharmaceutique allemand sur son site de Semoy, au nord d'Orléans. Une nouvelle unité de production sera lancée ce mois-ci. Et d'ici deux ans, un nouveau bâtiment de conditionnement doit aussi sortir de terre.

La nouvelle unité de production sur le site de Semoy
La nouvelle unité de production sur le site de Semoy © Radio France - Patricia Pourrez

Semoy, France

L'usine Merck de Semoy est spécialisée dans la fabrication et le conditionnement de traitements à base de metformine. Son médicament phare est le glucophage, destiné à traiter les diabètes de type 2. Aujourd'hui, avec l'explosion du nombre de diabétiques à travers le monde, l'usine de Semoy voit ses commandes augmenter. Pour y faire face, elle va lancer ce mois-ci une 7ème ligne de production. 

4 milliards de comprimés fabriqués chaque année à Semoy 

Le granulateur dernière génération de la nouvelle unité de production  - Radio France
Le granulateur dernière génération de la nouvelle unité de production © Radio France - Patricia Pourrez

Cette nouvelle unité de production, avec son granulateur très moderne, a coûté 11 millions d'euros. " Initialement, c'est un équipement qui devait remplacer un autre plus ancien. Mais la demande du marché est telle qu'on va garder les 2" explique le directeur de l'usine, Phillipe Dumonet.  Chaque année, l'usine de Semoy produit 4 milliards de comprimés de glucophage. " 99% de cette production est envoyée à l'étranger et même en dehors de l'Europe, dans des pays où le diabète est en augmentation". D'ailleurs, d'ici 3 à 4 ans, Merck prévoit de lancer une 8ème ligne de production, toujours pour répondre à la demande à l'étranger. En France, le glucophage a depuis longtemps été concurrencé par les génériques. 

Des chaines de conditionnement plus productives 

En même temps que l'inauguration de sa nouvelle unité de production, l'usine Merck de Semoy a aussi posé vendredi dernier la 1ère pierre d'un nouveau bâtiment de conditionnement. " Il est destiné à accueillir 3 de nos 6 lignes de conditionnement. Ce sont des lignes de plus en plus complexes pour des raisons de normes et de sécurité. Et l'objectif est aussi de les rendre plus productives." Pour ce nouveau bâtiment, qui sera opérationnel en 2021, Merck va débourser cette fois 19 millions d'euros. 

Pose de la première pierre du nouveau bâtiment de conditionnement - Vendredi 29 Mars  - Radio France
Pose de la première pierre du nouveau bâtiment de conditionnement - Vendredi 29 Mars © Radio France - Patricia Pourrez

Le site Merck de Semoy, qui fêtera ses 45 ans l'an prochain, compte aujourd'hui 390 salariés. Malgré les lourds investissements réalisés par le groupe, les effectifs ne devraient pas augmenter beaucoup. " Sur 2 ans, c'est 10 à 15 embauches, pas plus" confie le directeur. A côté de la production de glycophage, l'usine de Semoy fabrique aussi, mais en quantités moindres, des comprimés d'Aotal pour le sevrage alcoolique et du Cyanokit, un traitement contre les intoxications au cyanure.