Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre ferme son usine de Château-Renard, des reclassements possibles à Gien

-
Par , France Bleu Orléans

L'usine Pierre Fabre de Château-Renard, spécialisée dans le conditionnement d'échantillons pour la marque Avène, va fermer ses portes à la fin de l'année. Le groupe l'a annoncé ce mercredi aux 46 salariés. Ils pourront être reclassés sur le site de Gien.

PIerre Fabre reconcentre ses activités à Gien
PIerre Fabre reconcentre ses activités à Gien © Maxppp - Sébatien Lapeyrere

La nouvelle a été annoncée ce mercredi aux 46 salariés. L'usine Pierre Fabre de Château-Renard, près de Montargis, va cesser son activité à la fin de l'année. Ce site, qui conditionne des échantillons de crème pour la marque Avène, est en "sous activité depuis 2017" explique la direction du groupe. En fait, il ne conditionne que des tubes d'échantillons. Or, la tendance est plus aujourd'hui aux sachets, mieux adaptés aux besoins des consommateurs et du e-commerce. Cette activité va être en partie relocalisée à Avène, dans l'Hérault. Ce qui permettra souligne le groupe " de limiter les flux logistiques et l'empreinte carbone".

Pas de suppression de postes et des propositions de reclassement 

Les 46 salariés du site de Château-Renard vont se voir proposer un reclassement. En priorité, ils pourront intégrer l'usine Pierre Fabre de Gien, qui produit elle des médicaments et des produits d'hygiène bucco-dentaire. Pierre Fabre va aussi leur proposer des mobilités dans le Sud-Ouest, là où le groupe est implanté depuis toujours. Tous ces salariés seront reçus et écoutés par la DRH d'ici le 30 juillet. 

C'est quand même un coup dur pour Château-Renard

Le maire de Château-Renard, Jocelyn Buron, a appris la nouvelle lui aussi ce mercredi matin. " Il y avait déjà des rumeurs depuis quelques temps. On savait que le site n'était plus adapté aux besoins du groupe. Mais, c'est quand même un coup dur pour la commune en terme d'emplois, de vitalité et de fiscalité aussi"

Cette réorganisation entre les sites de Château-Renard et Gien sera également présenté ce jeudi,  lors d'un CSE à l'usine de Gien. Pierre Fabre est le 2e groupe pharmaceutique français, il emploie près de 10.000 personnes dans 130 pays à travers le monde. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess