Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Le groupe sarthois LDC signe officiellement le rachat de "Luché Tradition Volailles"

-
Par , France Bleu Maine

Le leader européen de la volaille reprend l’usine située à Luché-Pringé (Sud Sarthe) avec l’ensemble de ses 131 salariés. Les activités évolueront vers les produits destinés à la restauration courant 2020, annonce le PDG de LDC, Denis Lambert, invité de France Bleu Maine.

Denis Lambert est le PDG du groupe volailler LDC (Archive France Bleu Maine - juin 2017)
Denis Lambert est le PDG du groupe volailler LDC (Archive France Bleu Maine - juin 2017) © Radio France - Christelle Caillot

Sablé-sur-Sarthe, France

Un nouvel avenir pour « Luché Tradition Volailles ». Le groupe volailler sarthois LDC officialise la signature (ce lundi 25 novembre) d'un accord définitif avec Casino pour le rachat de l’usine qui emploie 131 personnes à Luché-Pringé dans le Sud Sarthe. « Nous sommes très contents d’accueillir cette entreprise et l’ensemble de ses salariés », se félicite Denis Lambert, le PDG de LDC, invité de France Bleu Maine ce vendredi 29 novembre. « L’ensemble des salariés seront conservés », précise-t-il. 

Une réorientation de l'activité vers la restauration

L’entrepreneur sabolien annonce une réorientation de l’activité de l’usine dans le courant de l’année 2020. « Aujourd’hui, elle travaille pour la grande distribution. Demain, elle se concentrera sur les produits destinés à la restauration, secteur qui est en fort développement ». Le patron de LDC, Denis Lambert se veut rassurant : « L’activité consistera toujours à recevoir des produits de volailles, de les préparer, de les salaisonner ». Cette usine de Luché-Pringé (qui s'appelait alors "Gastronome") avait été sauvée in-extremis en 2015 par Casino, à son tour aujourd'hui en difficulté. "Luché Tradition Volailles" a réalisé 39 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 et commercialisé 7 700 tonnes de produits.

Denis Lambert, PDG de LDC, invité de France Bleu Maine ce vendredi 29 novembre 2019

Le chiffre d'affaire de LDC encore en hausse 

Le volailler sarthois LDC continue d'afficher une très belle santé économique. Le chiffre d'affaires du groupe est en hausse de plus de 8% au premier semestre de l'année 2019 par rapport à l'an passé. Cette progression est principalement due au « pôle traiteur » : « la marque Marie, une entreprise que nous avons reprise il y a dix ans et dont nous sommes trè satisfaits », précise Denis Lambert, le PDG et les « activités internationales avec un développement en Hongrie et en Pologne ». Au premier semestre 2019, la vente des volailles par LDC dans la grande distribution est en léger repli

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu