Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le gymnase Raspail de Tours transformé en accueil pour sans-abri jusqu'au 20 août

lundi 23 juillet 2018 à 5:37 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

Face au nombre important de sans-abri, la préfecture d'Indre-et-Loire a installé une cinquantaine de lits depuis le 6 juillet dans le gymnase Raspail, à Tours. Cet accueil d'urgence est presque toujours plein. Il restera donc ouvert jusqu'au 20 août, au lieu de fermer le 23 juillet comme prévu.

Illustration
Illustration © Maxppp - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Indre-et-Loire, France

Le gymnase Raspail, à Tours, va rester transformé plus longtemps que prévu en hébergements d'urgence pour sans-abri. Transformé en dortoir depuis le 6 juillet dernier, il aurait du fermer le lundi 23 juillet, mais face à l'afflux de personnes en difficulté, la préfecture d'Indre-et-Loire a décidé de le laisser ouvert jusqu'au 20 août.

Cinquante lits occupés presque tous les soirs

Tous les soirs ou presque, la cinquantaine de lits disposés dans le gymnase Raspail affichent complet. Parmi les gens accueillis, des familles, beaucoup de femmes avec de jeunes enfants. Quelques personnes handicapées, aussi. Des personnes fragiles qui trouvent ici un endroit fermé, sécurisé, avec des sanitaires adaptés et même un espace pour les enfants. C'est l'association humanitaire Entraide et Solidarités (ex Entraide Ouvrière) qui gère l'endroit.

Les fortes chaleurs de juillet rendent encore plus pénible le quotidien des gens à la rue

Un endroit plus frais que la rue, aussi, car quand on n'a pas d'abri, la grosse chaleur est au moins aussi pénible que le grand froid, et depuis début juillet, même la nuit, les températures sont supérieures aux normales saisonnières. 

La mairie de Tours laisse donc le gymnase à disposition jusqu'au 20 août. Un délai pendant lequel la préfecture va tenter de trouver une solution plus pérenne pour ces 50 places d'accueil qui répondent incontestablement à un besoin, même si il y avait déjà près de 500 places d'hébergements pour personnes en difficulté en Indre-et-Loire.