Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le + info de France Bleu Bourgogne

LE + INFO - Peut-on vraiment faire baisser le chômage ?

-
Par , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

La formation des salariés et l'apprentissage sont deux clés pour lutter contre le chômage. Les deux candidats à l'élection présidentielle font part de leur propositions pour relancer l'emploi. Mais peut-on vraiment faire baisser le chômage? C'est le thème du + INFO de ce jeudi.

La formation professionnelle et l'alternance, deux axes pour relancer l'emploi
La formation professionnelle et l'alternance, deux axes pour relancer l'emploi © Maxppp -

Même si le nombre de demandeurs d'emploi augmente légèrement en Côte-d'Or au mois de mars (+0,2%), sur un an la baisse se poursuit (-3,7%). Pour lutter contre le chômage, toutes les pistes sont privilégiées comme l'apprentissage et la formation professionnelle.

Depuis janvier 2015, les salariés et demandeurs d'emploi bénéficient d'un Compte personnel de formation (CPF) attaché à leur personne durant toute leur carrière. Grâce à ce compte, les salariés peuvent suivre une formation continue en vue d'une reconversion ou après un licenciement. C'est pourquoi dans les centres de formation, on trouve de plus en plus de salariés. Au CFA La Noue à Longvic, 1200 jeunes apprentis côtoient 150 adultes. "Avec pour certains adultes, un emploi en CDD voire un CDI à la fin de la formation", affirme Alain Tomczak, le directeur du centre de formation.

Apprentissage à 14 ans pour Marine Le Pen

Parmi les propositions de Marine Le Pen pour lutter contre le chômage des jeunes, il y a l'abaissement de l'âge minimum à 14 ans pour l'apprentissage. La candidate du Front national mise sur un développement massif de l'alternance dans le secteur privé et public et dans l'artisanat pour lutter contre le chômage des 18-24 ans qui touche 1 jeune sur 4 en France.

Augmenter les droits à la formation pour Emmanuel Macron

Le candidat d'En Marche propose d'augmenter les droits à la formation pour ceux qui en ont le plus besoin, c'est à dire les chômeurs. Emmanuel Macron souhaite que personne ne s’engage dans une formation sans savoir à quoi elle mène ni quelle est sa qualité. Le candidat d'En Marche veut également développer les périodes de pré-apprentissage et les filières en alternance dans tous les lycées professionnels.

  • Peut-on vraiment faire baisser le chômage ? Témoignez sur Facebook et Twitter.
  • A 7h50, l'invité France Bleu Bourgogne est Alain Tomczak, le directeur du centre de formation La Noue à Longvic.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess