Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le journal l'Echo devant le tribunal de commerce de Limoges

Le tribunal de commerce de Limoges va examiner la situation du journal l'Echo la semaine prochaine. Le quotidien vit de nouveau des heures compliquées et risque cette fois la liquidation pure et simple.

Le Tribunal de Commerce de Limoges va examiner la situation du journal l'Echo le 6 novembre.
Le Tribunal de Commerce de Limoges va examiner la situation du journal l'Echo le 6 novembre. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Limoges, France

Le tribunal de commerce de Limoges va examiner la situation du journal l'Echo mercredi prochain, le 6 novembre. Le quotidien de gauche, qui emploie une quarantaine de salariés dans cinq départements, se retrouve une nouvelle fois dans une situation financière très compliquée voire franchement périlleuse.  

L'Echo risque la liquidation pure et simple car la dette de son dernier redressement judiciaire, il y a 6 ans, n'est toujours pas totalement remboursée. Il manque encore plusieurs dizaines de milliers d'euros au journal pour régler son ardoise. Cet été, le journal avait lancé une souscription mais elle n'a permis de réunir que 15 000 euros, loin des 80 000 euros espérés par les dirigeants. 

Dans l'hypothèse la plus optimiste, où le quotidien trouverait la somme manquante il ne serait pas pour autant tiré d'affaire. En effet, depuis plusieurs années la dette du journal continue de gonfler, notamment auprès de certains fournisseurs. 

Un rassemblement des salariés mercredi prochain

La nouvelle formule du journal, qui devait débarquer dans les kiosques dès samedi a finalement été reportée au 11 novembre. Mais verra-t-elle vraiment le jour ? Ce jeudi un séminaire devait se tenir sur le sujet avec tous les salariés, il a tout simplement été annulé. 

Les salariés de l'Echo ont prévu de se rassembler mercredi prochain devant le tribunal de commerce à Limoges. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu