Économie – Social

Le "juste prix" du paquet de cigarettes serait de 13 euros

Par Marina Cabiten, France Bleu lundi 23 mars 2015 à 18:06

Le paquet de cigarettes devrait coûter 13 euros pour compenser la facture que le tabac impose à la société - illustration
Le paquet de cigarettes devrait coûter 13 euros pour compenser la facture que le tabac impose à la société - illustration © MaxPPP

Deux chercheurs ont calculé le poids financier de la consommation de tabac sur la société, rapporte le Parisien/Aujourd'hui en France ce lundi. En se basant sur ce coût, ils ont estimé qu'il faudrait payer 13 euros son paquet de cigarettes pour compenser cette addition.

Cela représente une hausse (virtuelle) de 87% : un paquet de cigarettes devrait s'élever à 13 euros pour que la consommation de tabac ne coûte rien à la société, selon une étude relayée ce lundi dans le Parisien/Aujourd'hui en France.

15 milliards d'euros par an

Cette étude, signée par deux chercheurs d'un cabinet de recherche et d'expertise économiques, se base sur plusieurs sources officielles comme l'Insee ou encore l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT). 

Elle conclue que le tabagisme coûte 35,6 milliards d'euros par an à la société , à savoir 16,3 milliards en dépenses de santé pour la Sécu, 16 milliards de pertes de production pour les entreprises (arrêt maladie, décès...), et enfin 3,3 milliards d'impôts non encaissés suite au décès prématuré des fumeurs.

À l'inverse, l'État perçoit chaque année 14 milliards d'euros de taxes sur les ventes de tabac, et économise 6,6 milliards en pensions de retraite non versées aux fumeurs morts prématurément. Soit un gain de 20,6 milliards . Conclusion lorsque l'on fait la différence : le tabagisme coûte 15 milliards d'euros par an à la société française. 

Le paquet à 13 euros, un fantasme ? 

Alors, faut-il faire passer le prix du paquet de cigarettes à 13 euros ? Pour ce cabinet d'études, Microeconomix, cela aurait le mérite d'être justifié par les chiffres, alors qu'aujourd'hui le prix est fixé "pour ne fâcher ni les fumeurs, ni les buralistes" estime l'un des économistes. 

Mais en réalité, la tendance en France n'est pas à de nouvelles augmentations du prix des cigarettes. Cette hypothèse, même sans aller jusqu'à 87% d'augmentation, ne figure pas du tout dans les mesures antitabac du projet de loi Santé examiné depuis mardi dernier par les députés.