Économie – Social

Le lait du consommateur, un lait équitable conditionné à Varennes-sur-Fouzon

Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry dimanche 30 octobre 2016 à 17:30

Philippe Leseure, directeur de la laiterie de Varennes-sur-Fouzon, qui conditionne le lait du consommateur
Philippe Leseure, directeur de la laiterie de Varennes-sur-Fouzon, qui conditionne le lait du consommateur © Radio France - Sarah Tuchscherer

La laiterie de Varennes-sur-Fouzon travaille depuis quelques semaines pour un nouveau client : la marque du consommateur. Le concept est novateur : un produit élaboré selon un cahier des charges défini par les clients eux-mêmes.

Et si les consommateurs avaient vraiment le choix dans leurs achats ? S'ils pouvaient définir la manière dont sont élaborés les produits qu'ils achètent ? C'est partant de cette idée qu'a été lancée la "marque du consommateur". Pour le premier produit de sa gamme, le lait, elle a mis en ligne un sondage invitant les internautes à choisir plusieurs critères. Concernant la rémunération du producteur par exemple, ils avaient le choix entre alignement sur le cours mondial du lait, rémunération qui permet au producteur de se payer convenablement et rémunération qui permet au producteur de se faire remplacer et de profiter de son temps libre. C'est cette dernière option qui a remporté le plus de suffrages. Le cahier des charges des internautes indique aussi que le lait doit provenir de vaches nourries sans OGM et qui pâturent à l'air libre dans les prés.

Un coup d'éclat sur France 2

C'est cette fameuse brique de lait qui a été jetée sous le nez de Bruno Le Maire, le 20 octobre dernier, lors de l'Emission politique sur France 2. Invité pour débattre face au candidat à la primaire de droite, l'écrivain Alexandre Jardin, fondateur du Mouvement citoyen Bleu Blanc Zèbre, avait amené cette brique de lait pour faire la démonstration qu'il est possible de "construire un projet avec les Français et les territoires qui se battent". La vidéo a fait le buzz sur internet (à partir de 1' minute).

Des producteurs bourguignons, une laiterie berrichonne

C'est en Berry, à la laiterie de Varennes-sur-Fouzon que le lait du consommateur est conditionné. La matière première, elle, vient de Bourgogne, de la coopérative Bresse-Val de Saône. "Il a fallu trouver des producteurs capables de répondre au cahier des charges" explique le directeur de la laiterie, Philippe Leseure, qui travaille d'ordinaire essentiellement avec des fournisseurs du Centre-Val de Loire et des départements limitrophes. Ils sont rémunérés 39 centimes le litre, contre 31 centimes en moyenne pour les autres producteurs. La laiterie réalise la même marge dans les deux cas, c'est le consommateur qui paie le surcoût en magasin, en achetant sa brique 99 centimes d'euros, là où les marques de distributeurs en proposent à 70 centimes d'euros.

L'objectif initial de la marque était d'écouler 7 millions de litres par an - Radio France
L'objectif initial de la marque était d'écouler 7 millions de litres par an © Radio France - Sarah Tuchscherer

Un démarrage sur les chapeaux de roue

Le lait du consommateur n'est pas encore commercialisé partout en France, et on le trouve que dans les magasins Carrefour , mais les premiers chiffres de vente sont encourageants. La marque du consommateur a déjà revu ses objectifs à la hausse. Elle réfléchit au lancement d'autres produits (jus de pomme, pizza, fromage blanc...).

Partager sur :