Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le lait manchois bientôt dans les biberons chinois

-
Par , France Bleu Cotentin

Les premières briques de lait infantile sorties de la nouvelle usine des Maîtres laitiers du Cotentin prendront ce vendredi la route du Havre pour embarquer direction Shangaï. Le début symbolique d'un contrat à 120 millions d'euros.

Les containers chargés de briquettes de lait mettront 2 mois et demi pour parvenir en Chine via Le Havre.
Les containers chargés de briquettes de lait mettront 2 mois et demi pour parvenir en Chine via Le Havre. © Radio France - Benoît Martin

C'est le début symbolique du contrat qui lie Les Maîtres Laitiers du Cotentin à l'entreprise chinoise Synutra. Les premières briquettes de lait infantile prennent la route du Havre ce vendredi pour embarquer et être livrées à Shangaï.

La coopérative manchoise va livrer à terme 700 millions de briques par an durant 10 ans, pour un chiffre d'affaire attendu d'environ 120 millions d'euros par an. Et ces briquettes de 20 cl de lait sortent de la toute nouvelle usine construite à Méautis, près de Carentan. Elle a coûté 115 millions d'euros.

Une usine ultra-moderne

Prête depuis le 1er avril dernier, la nouvelle unité de production n'est entrée en phase de production que depuis quelques jours, avec deux mois de retard en raison de difficultés administratives avec la Chine. Désormais la production est effective à partir de 4 chaînes encore en phase de réglage. Elles devraient permettre dès les prochains jours de remplir 50 containers par semaine à destination de Shangaï via Le Havre.

Dès l'automne, avec six chaînes de production, et au total quelque 200 salariés embauchés sur le site, Les Maîtres laitiers du Cotentin comptent doubler les volumes pour atteindre leur rythme de croisière et être en capacité de livrer les 700 millions de briquettes de lait infantile prévues chaque année durant 10 ans. Pour répondre à ce contrat, la coopérative a autorisé ses éleveurs a augmenter de 20% leur production laitière.

Un sésame pour conquérir de nouveaux marchés

Ce contrat avec la société Synutra, c'est aussi l'avenir de la coopérative manchoise. Pour son directeur Jean-François Fortin, "le marché des produits laitiers en Europe n'évoluera pas dans les années à venir. Pour gagner de nouveaux clients, il faut donc se tourner vers les pays émergents comme la Chine aujourd'hui, l'Inde, le Maghreb ou l'Amérique du Sud dans les années à venir".

En relevant le pari lancé par Synutra, et si le contrat se déroule sans accroc, Les maîtres laitiers du Cotentin montreront leur compétence et leur fiabilité. Ce contrat, c'est pour Jean-François Fortin, sa meilleure carte de visite, pour dans un avenir plus ou moins lointain, séduire de nouveaux clients à l'étranger.

Choix de la station

France Bleu