Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Laminoir des Landes à Tarnos va doubler ses effectifs en un an

mardi 29 mai 2018 à 19:02 Par Paul Ferrier, France Bleu Gascogne et France Bleu Pays Basque

Décidément, ça recrute dans la zone industrielle de Tarnos. France Bleu vous a parlé, il y a peu, des embauches dans le groupe aéronautique Safran, ceux dans l’aciérie CELSA. Cette fois, c'est le Laminoir des Landes qui annonce qu'il va, d'ici un an, plus que doubler ses effectifs.

Le hangar qui abrite l'atelier du Laminoir des Landes à Tarnos
Le hangar qui abrite l'atelier du Laminoir des Landes à Tarnos © Radio France - Paul Ferrier

Tarnos, France

Le Laminoir des Landes recrute mais d'abord le Laminoir c'est quoi ? C'est un site industriel à Tarnos, dans la zone portuaire, dont le travail est de créer de grandes plaques d'acier utilisées dans la construction.  Pour cela, il récupère de l'acier en plaques très épaisses qui viennent par exemple d'Iran ou du Brésil par bateaux. Le Laminoir des Landes se charge ensuite de les transformer, grâce, pour faire simple, à de gros rouleaux. Les plaques sont  écrasées, aplaties. Elles servent au BTP, aux chantiers navales ou encore, par exemple, pour construire des éoliennes.

Et si l'entreprise se développe, c'est que le marché est très porteur.  Aujourd'hui le Laminoir des Landes emploie 40 salariés. Il va devoir, pour tenir ses objectifs d'ici un an, en avoir une centaine en tout. Un recrutement pour des postes très spécifiques, très techniques. Visiblement, il n'y a pas beaucoup de profils de ce type dans le département, alors les services décentralisés de l'Etat, Pôle emploi et  les collectivités locales ont décidé de s'unir pour aider l'entreprise à trouver de la main d'oeuvre.  Tous ont signé ce mardi aune convention. Ils s'engagent auprès de l'entreprise à trouver des candidats et surtout, à les former s'il le faut, pour qu'ils puissent travailler dans ce secteur.