Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le magasin Mim des Halles d'Amiens baisse le rideau définitivement

-
Par , France Bleu Picardie
Amiens, France

C'est la fin pour Mim. Le tribunal de commerce de Bobigny a ordonné ce mercredi la liquidation judiciaire de l'enseigne de mode à petits prix. Immédiatement, 162 boutiques ont fermé en France, ça représente près de 791 emplois supprimés. Et cela concerne le magasin d'Amiens.

C'est fini pour la boutique Mim, installée dans les Halles d'Amiens
C'est fini pour la boutique Mim, installée dans les Halles d'Amiens © Radio France - Rosalie Lafarge

La boutique Mim installée dans Les Halles d'Amiens a baissé le rideau, définitivement, ce mercredi. Comme pour 161 autres magasins en France, c'est terminé : la justice a ordonné la liquidation judiciaire de l'enseigne de mode à petits prix. Le magasin amiénois a reçu le coup de fil fatidique ce mercredi : il a fallu fermer la boutique le soir même.

Depuis, les cartons se remplissent au rythme auquel les étagères se vident. Tous les vêtements sont pliés et rangés, les mannequins sont déshabillés, tout doit être renvoyé au siège. La responsable du magasin a encore du mal à encaisser : ce coup de téléphone quelques heures après la décision du tribunal, le côté immédiat de la fermeture. Même si elle s'y attendait, elle n'imaginait pas une fin si brutale.

Un nouveau départ des Halles

Les clients du magasin non plus. "C'est dommage" glissent des habituées des Halles d'Amiens qui s'inquiètent pour l'avenir de la galerie marchande. "Cela vient d'être refait, c'est très beau et pourtant les magasins ferment les uns après les autres, les galeries marchandes ne fonctionnent pas à Amiens" analysent ces femmes.

Et ça n'est pas Renaud Deschamps qui dira le contraire. L'adjoint au maire d'Amiens en charge du commerce s'inquiète, lui aussi, pour les Halles. Même si la fermeture de Mim n'est pas à mettre sur le même plan que les autres, puisque c'est une décision de justice, cela reste un mauvaise nouvelle pour la galerie marchande.

"Les fermetures se succèdent depuis quelques mois dans cette halle privée, qui n'est pas gérée par la mairie, et lorsque j'interroge les commerçants avant leur fermeture, ils me disent que les loyers et les charges sont trop élevés", explique Renaud Deschamps.

Des loyers jugés trop élevés

"Quand j'en parle au propriétaire, il me répond que non, qu'il est dans les normes, poursuit l'adjoint au maire, mais vraisemblablement ce n'est pas le cas sinon il n'y aurait pas de fermetures. D'autant plus que ce n'est pas la tendance générale, il y a un vrai décalage entre les ouvertures, nombreuses, de commerces à Amiens, et les femretures dans les Halles. Il y a une alchimie qu'ils n'ont pas réussi à trouver, et la clé est certainement dans une baisse drastique des loyers".

Deux salariées de la boutique Mim d'Amiens ont déjà retrouvé du travail, ça n'est pas encore le cas de la responsable du magasin. Après Mim et les autres, le magasin de jouets La Grande Récré devrait à son tour bientôt quitter les Halles d'Amiens.

Encore quelques jours pour récupérer les commandes chez Mim à Amiens
Encore quelques jours pour récupérer les commandes chez Mim à Amiens © Radio France - Rosalie Lafarge
Choix de la station

À venir dansDanssecondess