Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le maire de Chinon préfère une réouverture raisonnée des commerces de proximité

-
Par , France Bleu Touraine

Le gouvernement refuse de rouvrir les petits commerces de proximité. Mais dans un soucis d'équité, il ordonne dès mardi aux grandes surfaces de fermer à leur tour leurs rayons dits non-essentiels. Suffisant pour calmer la fronde ? Pas sûr.

( Photo d'illustration ) Tous les petits commerces jugés non-essentiels sont fermés depuis vendredi
( Photo d'illustration ) Tous les petits commerces jugés non-essentiels sont fermés depuis vendredi © Radio France - FRANCOIS CORTADE

Pour en parler, Jean-Luc Dupont, le maire de Chinon était l'invité ce lundi de France Bleu Touraine : 

" Cette mesure va faire deux perdants et un gagnant. Les perdants seront la grande distribution et le petit commerce qui je le rappelle sont générateurs d'emplois locaux. Les grands gagnants seront les plateformes de vente en ligne puisque je redoute que nos concitoyens aient recours à ce mode d'achat. Amazon a pulvérisé ses chiffres au 3ème trimestre avec presque 100 milliards d'euros de chiffres d'affaire. En hausse de 37%. 

La mesure que je souhaitais et c'était l'objet d'un courrier que j'ai envoyé au ministre de l'économie, c'était de prôner une réouverture raisonnée des commerces de proximité qui ont déjà démontré leurs capacités à mettre en place des outils de protection de leurs clients lors du déconfinement. 

A Chinon, quand je vois pour les coiffeurs, les efforts colossaux qui leur ont été demandés pour s'équiper en plexiglas et en supprimant un siège sur deux pour garantir les mesures de protection, j'aimerais qu'on m'explique comment le risque de contamination dans ce type de commerce est supérieur à celui qui existe dans les grandes surfaces ou dans les lycées. 

Mais _je ne prendrai pas d'arrêté municipal pour rouvrir les commerces_. Pour deux raisons. D'abord, parce je suis républicain, il y a des lois. Et puis c'est un acte politique mais ça ne leur permettra pas de rouvrir. Car les préfets vont retoquer tous les arrêtés. 

_J'en appelle à la responsabilité des Françaises et des Français, ne sciez pas vous mêmes la branche sur laquelle vous êtes assis. (A quelques semaines du Black Friday), ne vous jetez pas sur ces achats sur internet_ qui peuvent paraître intéressants mais vous vous plaindrez après que les commerces ferment."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess