Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le maire de l'Isle-sur-la-Sorgue bloque l'installation d'un supermarché pour préserver le centre-ville

mardi 28 août 2018 à 20:00 Par Thomas Schonheere, France Bleu Vaucluse

Le Conseil municipal de l'Isle-sur-la-Sorgue a décidé de bloquer la construction d'un supermarché Aldi, l'enseigne de hard discount. C'est la Commission départementale d'aménagement commercial qui va devoir trancher.

Selon le maire, Pierre Gonzalvez, un nouveau supermarché pourrait détourner les clients des commerces de proximité
Selon le maire, Pierre Gonzalvez, un nouveau supermarché pourrait détourner les clients des commerces de proximité © Radio France - Thomas Schonheere

L'Isle-sur-la-Sorgue, France

Voilà une démarche qui va plaire à ceux qui accusent la grande distribution de "tuer" les centres-villes. Le maire (LR) de l'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse), depuis plusieurs mois, se bat pour empêcher l'implantation d'un Aldi à l'entrée de sa commune. "Que ce soit Aldi ou un concurrent, en fait, je m'en fiche, explique Pierre Gonzalvez. Je considère que l'on est arrivé à une offre en termes de surfaces commerciales extérieures qui est suffisante. On doit garder raison et maintenir la vie du centre-ville."

Déjà une tentative au mois d'avril

La commune est déjà dotée d'un Lidl, d'un Super U et d'un Intermarché. Ce mardi 21 août, le Conseil municipal a donc décidé de saisir la Commission départementale d'aménagement commercial (CDAC), bloquant, de fait, le projet d'installation d'Aldi, route du Thor. Selon le maire, le Conseil municipal avait fait de même en avril dernier, après un premier dépôt de permis de construire retiré ensuite par l'enseigne. Selon l'élu, ce nouveau supermarché pourrait détourner les habitants des commerces de proximité.

Ce que je ne veux pas, c'est un centre-ville thématique où vous n'avez plus que des boutiques destinées uniquement à une offre touristique. On veut absolument de l'alimentaire pour la vie au quotidien de nos habitants - Pierre Gonzalvez

Mais les commerçants se sentent-ils vraiment menacés par l'arrivée d'une énième enseigne de la grande distribution ? Amandine, qui travaille au "Petit primeur", reconnaît, même si elle est contre le projet, qu'entre les commerces du cœur de ville et une enseigne de hard discount, il n'y a pas vraiment de concurrence : "On essaye vraiment de présenter des produits locaux et de qualité, je ne pense pas que c'est ce qu'Aldi met en avant."

La CDAC va devoir trancher

Yves Nawrot, de l'épicerie fine Sous un olivier, est plus inquiet. Selon lui, un supermarché de plus, c'est une raison de moins pour venir dans le centre : "Les locaux, tout ce qui est plus pratique pour eux est à l'extérieur. Ils ont un parking, tout ce qu'il faut, etc. Ils font également attention à leur porte monnaie : ils viennent ici, ils regardent pour un petit cadeau, mais il n'y a plus cet achat impulsif qu'il y avait avant."

Contacté ce mardi, Aldi n'a, pour le moment, pas répondu aux sollicitations de France Bleu Vaucluse. C'est à la CDAC, désormais, de décider de l'avenir du projet.