Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le maire de Morières-les-Avignon interdit l'accès au périscolaire aux familles qui ont trop d'impayés

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le maire de Morières-les-Avignon a fait passer une délibération cette semaine en conseil municipal pour interdire l'accès au périscolaire aux familles qui n'ont pas payé leurs factures. Cette décision fait grincer des dents l'opposition qui crie à "une chasse aux pauvres".

Le maire de Morières-les-Avignon a fait passer une délibération pour interdire l'accès au périscolaire aux familles qui n'ont pas payé leurs factures (photo d'illustration)
Le maire de Morières-les-Avignon a fait passer une délibération pour interdire l'accès au périscolaire aux familles qui n'ont pas payé leurs factures (photo d'illustration) © Maxppp - Pierre Augros

Le maire de Morières-les-Avignon dit stop aux impayés. Grégoire Souque a fait passer une délibération en conseil municipal cette semaine pour interdire l'accès au périscolaire aux familles qui n'ont pas payé leurs factures. Cette décision fait grincer des dents l'opposition qui dénonce une "chasse aux pauvres".

Plus de 80.000 euros d'impayés de cantine

Pour le maire de Morières, il s'agit plutôt d'une chasse aux abus. Pour lui, il est urgent de stopper cette spirale, qui grève le budget de la commune de plus de 80.000 euros à ce jour. "Pour vous donner un exemple, rien que sur la cantine, nous avons trois familles qui ont plus de 20 factures impayées. Deux d'entre elles doivent plus de 1.100 euros, cinq autres, plus de 800 euros. Nous arrivons à 87.400 euros d'impayés. Je n'ai pas l'intention de pénaliser les contribuables morièrois pour des personnes qui abusent de la situation". 

Grégoire Souque précise pour autant que les enfants de ces familles qui ont trop d'impayés sont acceptés à la cantine, même si les parents n'ont pas acquitté les factures de restauration scolaire.  En revanche, ils ne sont plus accueillis au périscolaire. "On ne parle pas de petites factures qui datent de un ou deux mois, on parle de retards conséquents". 

"Au lieu de faire des leçons de morale, il vaudrait mieux agir politiquement pour essayer de régler les problèmes" - Gilles Giaimo, conseiller municipal d'opposition communiste

Cette décision fait bondir l'opposition, comme le conseiller municipal communiste Gilles Giaimo. "Cette délibération pose la question des sanction vis à vis des familles qui ont des difficultés pour payer le périscolaire. Une mairie qui se respecte doit réfléchir en amont à quelle est la situation sociale des personnes qui vivent à Morières et en définitive quelle action on peut porter. Au lieu de faire la morale, il vaudrait mieux agir politiquement pour essayer de régler les problèmes.

Le maire de Morières rappelle que pour le Centre communal d'action sociale, joue pleinement son rôle pour aider justement ces familles en difficulté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess