Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le maire de Saint-Étienne soutient Roland Romeyer à la tête de l'ASSE

-
Par , , France Bleu Saint-Étienne Loire

Gaël Perdriau demande de la stabilité au club. Il a bien rencontré Jacques Pauly en septembre dernier. Un homme qui, en plus de vouloir reprendre le club, aurait promis monts et merveilles au maire de Saint-Étienne.

Gael Perdriau en compagnie de Roland Romeyer et de Thierry Braillard.
Gael Perdriau en compagnie de Roland Romeyer et de Thierry Braillard. © Maxppp - Maxppp

« Le club de l'ASSE appartient à tous les stéphanois » commente le maire. Pour Gaël Perdriau, les Verts sont « un véritable vecteur de communication et d'attractivité » qui permet à la ville de Saint-Étienne d'être connue et reconnue « bien au-delà de nos frontières ». C'est pour cela que le maire considère avoir son mot à dire sur les rumeurs qui circulent autour du rachat de parts du club et qui rendraient Roland Romeyer minoritaire au sein des actionnaires.

Des rumeurs que Gaël Perdriau confirme, il a bien rencontré Jacques Pauly en septembre. Associé à l'ex-joueur Laurent Roussey, l'homme financier serait intéressé pour racheter les parts revendiquées par Adao Carvalho, un ancien associé de Roland Romeyer : « Il a été assez évasif sur le plan sportif, précise Gaël Perdriau. Ça ne m'a pas semblé suffisamment construit pour que je m'y intéresse d'avantage. Il m'a dit qu'il y avait des discussions entre une banque et le club mais comme je n'ai pas à m'immiscer dans les affaires de l'ASS, je l'ai écouté... mais sans plus.  »

Jacques Pauly et ses projets fantasques

Et ce n'est pas tout... En plus de vouloir faire de l'ASS « un Real Madrid à l'anglaise », Jacques Pauly aurait fait des propositions encore plus folles à Gaël Perdriau : « C'était formidable ! Payer l'A45, payer le tramway... c'était surréaliste ! C'est la raison pour laquelle je n'ai pas donné suite ».

Gael Perdriau se souvient de sa rencontre avec Jacques Pauly

À lire aussi

"Il faudrait me mettre un pistolet sur le tempe pour changer de Président" (Bernard Caïazzo)

Choix de la station

France Bleu