Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans : 300 manifestants devant l'usine Renault contre le plan de restructuration

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

A l'appel de la CGT et de la CFDT, 300 salariés sont venus de toute la France pour manifester devant l'usine Renault du Mans, jeudi 6 mai 2021. Ils dénoncent le plan de restructuration de Renault et, plus généralement, les problèmes de la filière automobile en France.

Des ouvriers des fonderies de Bretagne, du Poitou et de Cléon ont participé à la manifestation devant l'usine Renault du Mans, jeudi 6 mai.
Des ouvriers des fonderies de Bretagne, du Poitou et de Cléon ont participé à la manifestation devant l'usine Renault du Mans, jeudi 6 mai. © Corbis - Clémentine Sabrié

Sur les chasubles et les drapeaux, les noms de syndicats, CGT, CFDT ou encore Sud, mais aussi la provenance des manifestants : les Fonderies de Bretagne, du Poitou et de Créon (Normandie), Valéo à La Suze-sur-Sarthe ou GM&S de la Creuse. Environ 300 ouvriers sont venus de partout en France pour une convergence des luttes au sein de la filière automobile française, à l'appel de la CGT et de la CFDT. Ils se sont rassemblés devant l'usine Renault, au Mans, à partir de 10h, ce jeudi. Une autre manifestation a lieu à Douvrin, dans le Pas-de-Calais.

Les manifestants ont écouté plusieurs discours sous la pluie, ce jeudi matin.
Les manifestants ont écouté plusieurs discours sous la pluie, ce jeudi matin. © Radio France - Clémentine Sabrié

Les manifestants se sont mobilisés contre le plan de restructuration annoncé par Renault. Le constructeur automobile français prévoit 15 000 suppressions de postes dans le monde, dont 4 600 en France. A l'usine du Mans, 377 postes sont menacés.

Des manifestants venus chercher de la solidarité

Beaucoup des salariés présents savent que leur emploi est en danger. La Fonderie de Bretagne est en grève depuis mardi 27 avril, suite à l'annonce de la mise en vente du site par Renault. 

"On se sent moins seul

La Fonderie du Poitou sera bientôt en redressement judiciaire si elle ne trouve pas de repreneur avant la mi-juin. "C'est très dur, mais on continue d'aller au boulot", explique Estelle Habbi, cariste à la Fonderie et déléguée CGT. "Cette manifestation fait du bien, on se sent moins seul", souligne l'ouvrière. 

Parmi les manifestants, Nail Yalcin de la Fonderie Saint-Claude, dans le Jura. Avec d'autres syndicalistes, il a décidé de faire le tour de France des sites Renault en difficulté. Ils veulent fédérer toutes les usines autour des mêmes luttes contre les suppressions d'emplois, les ventes d'usines et la délocalisation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess