Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Mans FC en Ligue 2

Le Mans en Ligue 2 : la mairie, le club, et Le Mans Stadium négocient à partir de mercredi

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

La mairie veut faire baisser sa facture et donc celle des contribuables manceaux. Elle renégocie dès ce mercredi le contrat qui la lie à Le Mans Stadium, filiale du groupe Vinci, gérant le MMArena ainsi qu'au Mans FC. A ce jour, la Ville verse chaque année 3,2M€ au gestionnaire du stade.

Le MMArena a été inauguré en 2011
Le MMArena a été inauguré en 2011 © Maxppp - Philippe Cherel

Dans cette discussion tripartite, la Ville du Mans ne manque pas, sur le papier, d'arguments. En toute logique, elle pourra expliquer à ses interlocuteurs que le Mans FC bénéficiera, la saison prochaine, de ressources supplémentaires, par exemple au moins trois millions d'euros en provenance des droits télé. Elle pourra aussi plaider une augmentation des recettes de Le Mans Stadium, le gestionnaire du MMArena grâce, notamment à une affluence plus grande au stade, espérée entre 8 et 10.000 personnes par match, contre 6.000 en moyenne cette saison.  

"Il faut que ça aille vite!"

Au final, la Ville du Mans ne devrait plus avoir à payer le loyer du club qui s'élève à 600.000€. Elle pourrait aussi réduire la somme de 450.000€ due au titre de l'aléa sportif, étant donné que le Mans FC, certes n'est pas en Ligue 1, mais retrouve un statut professionnel. La collectivité pourrait aussi renoncer à sa rallonge supplémentaire d'un million d'euros par an ou la renégocier car ce supplément (voté juste après la réélection du maire Jean-Claude Boulard en 2014) était prévu jusqu'en 2019. Seule, finalement, la somme d'1,3M€ due au constructeur ne devrait pas bouger. "Il faut que les discussions aillent vite", confie-t-on de source proche du dossier. Le championnat de Ligue 2 reprend le 26 juillet.

VIDEO : Le président du Mans FC, invité de France Bleu Maine : "la Ligue 2, c'est entre 10 et 12 millions d'euros de budget"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess