Économie – Social

"Le Mans fait partie des aires urbaines du Grand Ouest où la densité commerciale est la plus forte"

Par Typhaine Morin, France Bleu Maine mercredi 12 octobre 2016 à 18:55

La zone commerciale d'Allonnes, en Sarthe
La zone commerciale d'Allonnes, en Sarthe © Maxppp -

Ce jeudi, à l'occasion d'une journée et d'une émission spéciale sur le commerce en Sarthe (à 18 h), France Bleu Maine vous propose de se pencher sur les singularités sarthoises. Le Mans, particulièrement, accueille de très nombreuses zones d'activité commerciale. Un marché saturé ?

Il y a un peu moins de 10 ans, les implantations commerciales ont explosé un peu partout en France, et en Sarthe en particulier, en périphérie du Mans notamment. Depuis quatre ans, les professionnels constatent une baisse de ces implantations. Nous avons rencontré Arnaud Gasnier, géographe et professeur à l'université du Maine.

France Bleu Maine : Quelle est votre analyse sur les différentes zones commerciales du Mans et leurs implantations ?

Arnaud Gasnier : On a constaté une explosion des zones d'activité commerciale en périphérie des agglomérations. Et au Mans, l'aire urbaine fait partie des aires urbaines du Grand Ouest où la densité commerciale est la plus forte. Ça s'explique essentiellement par sa géographie et la position du Mans dans la Sarthe. Le Mans est la seule grande ville du département de la Sarthe, et elle attire la totalité des investissements, des implantations des enseignes commerciales.

Léger frein à partir de 2012

France Bleu Maine : Quel est le rythme des implantations commerciales ?

Arnaud Gasnier : Depuis 2007-2008, on a observé un boom des implantations commerciales. Et puis à partir de 2012 on constate un léger frein. Il y a moins de demandes d'autorisation d'exploitation commerciale dans les services préfectoraux. Il y a moins de demandes parce que le marché commence à être saturé, parce qu'il y a un maillage qui est tellement dense à l'échelle nationale et locale que les distributeurs commencent à réfléchir à quel moyen de rendre optimum leurs implantations commerciales.

On est dans une période d'attentisme. Les investisseurs, les développeurs de l'immobilier commercial freinent quelque peu leurs investissements. Et ils réfléchissent à comment optimiser les établissements existants, déjà implantés sur le territoire.

Transformer ces zones d'activités en quartiers

France Bleu Maine : Comment voyez vous l'avenir de ces zones commerciales ?

Arnaud Gasnier : Les projets de renouvellement urbain commencent. On commence à réfléchir à quel avenir donner à ces zones d'activité. On voit bien qu'elles périclitent de plus en plus. Elles périclitent parce qu'elles sont monofonctionnelles, parce qu'il est difficile d'y accéder en dehors de l'automobile. Et donc on réfléchit à comment transformer ces zones d'activités en quartiers, c'est-à-dire en espace multifonctionnel. Pourquoi pas densifier ces zones, y greffer d'autres fonctions : de la fonction résidentielle, de la fonction de bureau, et pourquoi pas y greffer des équipements publics : crèches, écoles, etc. Pour transformer complètement l'urbanisme et l'urbanité de ces zones d'activité.

Interview Arnaud Gasnier

INFOGRAPHIE - Le Mans concentre la plus grande superficie de zones commerciales

>>> Émission spéciale "commerce" ce jeudi 13 octobre sur France Bleu Maine de 18H à 19H

Partager sur :