Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans inaugure sa première station à hydrogène pour ses transports en commun

-
Par , France Bleu Maine

La nouvelle station à hydrogène du Mans vient d'être inaugurée. Elle est destinée aux transports en commun de la métropole et ravitaillera un premier bus "test" à compter du mois d'août. Le début d'un long chemin vers le développement de la filière hydrogène au Mans et dans la région.

La nouvelle station à hydrogène du Mans
La nouvelle station à hydrogène du Mans © Radio France - Céline Autin

Un grand rectangle posé au bord de l'aérodrome du Mans, pas très loin du circuit des 24H : la nouvelle station à hydrogène du Mans (Sarthe) peut passer inaperçue. Pourtant, c'est grâce à elle que la métropole envisage son tournant écologique dans les transports. Tout juste inaugurée, la station est au cœur de plusieurs projets d'envergure afin de développer la filière hydrogène.

Dans un premier temps, seul un bus "test" du réseau SETRAM va se ravitailler en hydrogène, à compter du mois d'août. Un seul, afin d'évaluer le fonctionnement et aussi parce que ces véhicules sont très chers : autour de 630.000 l'unité. Le maire du Mans Stéphane Le Foll compte cependant en acheter dix : "On va passer une commande groupée avec d'autres métropoles, comme Dijon." Il défend cet investissement : "les transports représentent 38% des émissions polluantes. On ne peut pas attendre et dire que c'est trop cher." La ville compte aussi s'équiper en camions-bennes à hydrogène.

Le prototype à l'hydrogène de l'Automobile Club de l'Ouest
Le prototype à l'hydrogène de l'Automobile Club de l'Ouest © Radio France - Céline Autin

La station du Mans ne constitue qu'une étape vers le développement de l'hydrogène voulu par la métropole du Mans. En effet, elle stocke et redistribue une énergie en provenance de Vendée. "Le but c'est de produire sur place, indique Stéphane Le Foll. On va y arriver en misant sur le solaire, avec nos ombrières construites ou en cours de construction. Il y a aussi la biomasse et le méthane à travers un champ de chanvre." 

Le financement de la station se partage entre la métropole du Mans, la région et l'ACO (Automobile Club de l'Ouest), qui va créer une catégorie dédiée aux véhicules à hydrogène aux 24H du Mans 2024. La région des Pays de la Loire entend elle aussi accompagner l'essor de la filière. Sa présidente Christelle Morençais va proposer une enveloppe de 100 millions d'euros pour soutenir différents projets, dont une ligne de cars inter-urbaine et un TER hydrogène. "En faisant le plein de la voiture à hydrogène, indique-t-elle, j'ai vu écrit "Made in Germany". L'idée ce serait de pouvoir voir 'Made in Pays de la Loire.'" La station à hydrogène du Mans est la deuxième du genre seulement dans la région.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess