Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Mans : la Fabrique à entreprendre lance un concours doté de 15.000 euros pour les jeunes entreprises

-
Par , France Bleu Maine

La Fabrique à entreprendre, en partenariat avec l'association locale Cité entrepreneurs, aide les jeunes des quartiers populaires à lancer leur propre entreprise. Dimanche 13 octobre, aux Sablons, au Mans, elle a recueilli les premières candidatures pour son concours doté de 15.000 euros.

Béatrice Pramil, salariée du syndicat mixte (à droite) informe Elodie Gouy, 28 ans, qui souhaite monter son entreprise de formation en esthétique.
Béatrice Pramil, salariée du syndicat mixte (à droite) informe Elodie Gouy, 28 ans, qui souhaite monter son entreprise de formation en esthétique. © Radio France - Clémentine Sabrié

Le Mans, France

Les jeunes entrepreneurs ont eu un premier contact avec la Fabrique à entreprendre, au Mans, quartier des Sablons, ce dimanche après-midi. Créée par la Caisse des dépôts, au niveau national, la Fabrique fédère plusieurs institutions au niveau local pour aider l'économie. Au Mans, c'est "le consortium de l'ensemble des partenaires du développement économique et de la création d'entreprise", explique Béatrice Pramil du syndicat mixte.

Besoin d'un soutien financier pour se lancer

Dans la salle Edith Piaf, les employés du Mans métropole ont dressé des tables avec des formulaires d'inscription. Elodie Gouy, 28 ans, s’assoit en face de Béatrice Pramil. La jeune femme explique qu'elle vient de se replonger dans les classeurs, toute seule, pour passer son CAP esthétique. Elle avait abandonné il y a quelques années au profit d'un autre travail. Pour aider les personnes qui seraient dans son cas, Elodie veut créer son entreprise après l'obtention de son diplôme. "Je veux avoir mon entreprise où je permets à ces personnes-là qui veulent se préparer de le faire", explique-t-elle. "Moi je me propose de les former sur la technologie, les appareils, la pratique, les soins du visage..." Tout de suite, ça fait tilt chez Béatrice Pramil : "C'est un projet typique d'économie sociale et solidaire !" Alors elle lui indique vers quel organisme se tourner pour trouver du soutien. 

Seulement, le matériel utilisé dans l'esthétique coûte cher, alors Elodie a besoin d'un coup de pouce. Beaucoup d'autres personnes présentes dimanche après-midi sont dans le même cas. Ci et là, on rencontre un jeune homme qui veut monter sa boîte de ravalement de façade écologique, un autre qui souhaite développer son académie de MMA (sport de combat mixte) et une femme d'une vingtaine d'années qui cherche à créer des ateliers d'art thérapie intergénérationnels. Les idées fusent. Adel Gharbi, président de Cité entrepreneurs, est là pour "recommander les bonnes personnes". Son association sert de pont entre les institutions et les habitants des quartiers défavorisés. Par contre, il "n'envoie pas tout et n'importe quoi" au membre de son réseau.

Trois catégories pour le concours

C'est Adel Gharbi qui a eu l'idée de lancer un concours entrepreneurial avec la Fabrique à entreprendre. Il est doté de 15.000 euros que se partageront les trois catégories suivantes :

  • Émergence : aide pour construire son projet de start-up
  • Création : coup de pouce pour créer son entreprise
  • Développement : pour des sociétés qui ont entre un et deux ans

Pour participer, il faut se rapprocher de la Fabrique à entreprendre du Mans, qui a une page Facebook ici, ou de Cité entrepreneurs, basé dans le quartier des Sablons. Tous les Manceaux peuvent y participer. Les dossiers d'inscriptions sont à rendre avant le 30 novembre. Ensuite, les participants devront présenter leur projet détaillé à l'oral devant une assemblée, mi-décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu