Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Mans : la ville où les étudiants payent le moins cher pour se loger

-
Par , France Bleu Maine

A deux semaines de la rentrée, l'Unef, Union nationale des étudiants de France, publie son rapport sur le coût de la vie étudiante en France. C'est leur loyer qui coûte le plus cher aux étudiants. Le Mans est la ville où se loger coûte le moins cher.

Au Mans, les loyers sont abordables pour les étudiants.
Au Mans, les loyers sont abordables pour les étudiants. © Maxppp - Jean-Marc LOOS

Le Mans, France

Le Mans en bas de tableau, mais c'est pour la bonne cause. C'est la ville de France où les loyers sont les moins chers pour les étudiants, selon l'étude de l'Unef, Union nationale des étudiants de France, sur le coût de la vie étudiante. Le Mans se classe 47e malgré une hausse du prix du loyer moyen de 2,72%. En moyenne, un étudiant paiera 340 euros par mois pour son logement sur l'année 2019-2020, alors qu'il ne payait que 331 euros l'an dernier. Cela reste bien en dessous de la moyenne nationale qui sera à 578 euros par mois.

L'offre reste stable, mais la demande augmente chaque année

Cette hausse des prix de location s'explique par l'augmentation de la demande sur la ville du Mans sur les dernières années. "Jusque là on avait plus d'offres que de demandes, donc les propriétaires préféraient baisser un petit peu les loyers", commente Sylvie Garel Berton, qui travaille au service de locations de Citya, au Mans.

La tendance est en train de s'inverser "à l'avantage des propriétaires bailleurs, qui voient leur logement se louer plus facilement", selon la professionnelle, mais aussi plus cher.

Moins d'appartements à louer à la fin de l'été

En conséquence, le nombre de logements en location baisse plus rapidement pendant l'été. "Ils étaient un petit peu moins rafraîchis par rapport aux autres logements, ou moins bien situé", se souvient Sylvie Garel Berton. Ces appartements peinaient à trouver des locataires, donc les propriétaires étaient obligés de faire des travaux d'amélioration. Maintenant, ils trouvent preneurs plus rapidement.

"On n'a pas l'effet d'une demande d'étudiant plus importante."

Pour l'employée mancelle de Citya, cette diminution du stock de logements vides à la fin de l'été est due à "l'évolution de la société". Par exemple, "les gens en couple avec un logement, quand ils divorcent, c'est forcément deux logements qu'il leur faut". 

Choix de la station

France Bleu