Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange

Le Mans : le magasin Alinéa pourrait disparaître cet été

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Le confinement lié au coronavirus, les grèves contre la réforme des retraites et le mouvement des gilets jaunes ont plombé les comptes du groupe d'ameublement, placé en redressement judiciaire. Six offres de reprise ont été déposées mais quelque soit le scénario, le magasin du Mans semble condamné.

Le magasin d'ameublement Alinéa du Mans, ouvert en août 2012, pourrait fermer ses portes avant la rentrée de septembre
Le magasin d'ameublement Alinéa du Mans, ouvert en août 2012, pourrait fermer ses portes avant la rentrée de septembre © Radio France - Alexandre Chassignon

Rien n'est encore officiellement tranché mais la fermeture du magasin Alinéa du Mans semble scellée. "On se prépare à tous les scénario" explique Théophile Poumeyrol, le directeur du site sarthois, implanté dans la zone commerciale du Parc Manceau, qui emploie 51 personnes. Tous les salariés attendent avec anxiété la fin du mois de juillet. C'est à cette période que le tribunal de commerce de Marseille doit rendre sa décision concernant les six offres de reprises du groupe d'ameublement, en cessation de paiement et placé en redressement judiciaire au mois de mai. Selon la direction, trois facteurs ont plombé le chiffre d'affaire du groupe : le mouvement des Gilets jaunes en 2018, la grève contre la réforme des retraites en décembre dernier et enfin le confinement lié au coronavirus qui aurait occasionné une perte de chiffre d'affaire estimée à 120 millions d'euros

Six offres de reprise

Parmi les six offres de reprise qui ont été déposées,  il y en a une qui émane des actionnaires actuels d'Alinéa. Elle vise à assurer la pérennité de l'enseigne d'ameublement créée 1989 à Avignon et qui compte aujourd'hui près de 2.000 salariés en France pour une trentaine de magasins. Selon nos informations, celui du Mans ouvert en août 2012, ne serait pas conservé dans ce plan de reprise. Même si la direction d'Alinéa refuse pour l'instant de le confirmer. Alexis Mulliez, le patron d'Alinéa, refuse d'accorder la moindre interview avant que le tribunal correctionnel de Marseille ne rende sa  décision. Les 51 personnes qui travaillent au magasin Alinéa du Mans pourraient perdre leur emploi.  Quant aux cinq autres offres déposées, si on n'en connait pas le détail, une chose est sûre, elles ne sont que partielles et aucune ne prévoit de conserver l'ensemble des magasins.

Une fermeture avant la rentrée de septembre

Si la fermeture d'Alinéa au Mans se confirme, elle devrait avoir lieu avant la rentrée de septembre, une période importante de l'année pour le chiffre d'affaire de l'entreprise. C'est aussi l'été que se prépare la saison printemps/été suivante explique l'agence de communication mandatée par la direction qui confirme qu'il  faut faire vite. L'offre de reprise des actionnaires comporte un plan de retour à l'emploi pour les salariés qui ne seraient pas conservés. Les commandes sont pour l'instant assurées, en tout cas tant que le magasin est ouvert. Alinéa qui a tiré les leçons de la crise sanitaire,  souhaite développer son site internet et la vente en ligne pour répondre à la demande des clients. 

Alinéa au Mans : un magasin surdimensionné 

Inauguré en grande pompe le 23 août 2012, le magasin d'ameublement et de décoration compte 12.400 m² de surface commerciale repartie sur deux étages, 25.000 produits exposés, avec un parcours long d’environ deux kilomètres. Mais très vite, le site manceau paraît surdimensionné par rapport à la demande comme l'explique, en décembre 2015, Philippe Detavernier, l'ancien directeur général du groupe, dans une interview consacrée à Libre Service Actualités, le magazine du commerce et de la grande distribution. "Nous n'arrivons pas à rentabiliser 12.000 m². Les magasins en location sont souvent trop chers, nous préférons être propriétaires". Résultat en 2016, la surface du site manceau est réduite quasiment de moitié en passant 7500 m². L'enseigne Cultura récupère une partie de l'espace pour ouvrir en août 2017, son 77e magasin en France. 

Cette cure d'amaigrissement n'a rien à voir avec l'annonce de l'arrivée d'Ikéa au Mans. « Je suis très serein par rapport à cette hypothétique arrivée », expliquait en 2016 Jean-Marie Deverge, l'ancien directeur d’Alinéa au Mans. « Pour l’instant, il y a encore des choses qui ne sont pas faites". Quatre ans plus tard le géant suédois n'est toujours pas implanté zone de Béner. Ce qui n'empêche pas Alinéa de réduire aussi son nombre d'employés au Mans. De 80 au départ, il ne sont plus que 50 aujourd'hui.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess