Infos

Le Mans : le magasin Inservet change d'adresse

Par Marie Mutricy, France Bleu Maine mercredi 30 novembre 2016 à 19:45

Le magasin Inservet propose des vêtements d'occasion et neufs à petit prix. Il ouvre jeudi au 5 rue Jean Jaurès au Mans
Le magasin Inservet propose des vêtements d'occasion et neufs à petit prix. Il ouvre jeudi au 5 rue Jean Jaurès au Mans © Radio France - Marie Mutricy

L'association Inservet qui propose des vêtements d'occasion et du neuf à petit prix tout en réinsérant 12 personnes change d'adresse. Le magasin plus grand, plus clair est maintenant situé 5 avenue Jean Jaurès à quelques pas de l'arrêt de tram Viaducs. Il est ouvert quatre après-midi par semaine.

Proposer des vêtements à petit prix tout en réinsérant les salariés : c'est le pari de l'association Inservet depuis sa création en 1995, par le Secours Catholique, notamment. Mais les locaux de la rue Beaufils étaient peu pratiques. Le magasin a maintenant pignon sur rue, 5 avenue Jean Jaurès au Mans, à quelque pas de l'arrêt de tram Viaducs, avec un accueil séparé, rue Cavaignac, pour les dons. Une bonne façon aussi de professionnaliser les méthodes de travail des 12 personnes employées en CDD. Inservet travaille d'ailleurs avec six autres associations pour mutualiser leurs moyens et être un meilleur pont vers l'entreprise.

EN PRATIQUE | Si vous voulez donner des vêtements : du lundi au vendredi de 9h à midi et de 14h à 18h au 8 rue Cavaignac. Si vous voulez acheter des vêtements : du mardi au vendredi après-midi, de 14h à 18h, 5 avenue Jean Jaurès. Un magasin d'objets (jouets, décoration, livres) est également ouvert le mercredi et le vendredi après-midi de 14h à 18H.

Un magasin flambant neuf

L'association souhaitait déménager depuis six ans. Mais trouver un local assez grand, bien placé et avec deux entrées s'est avéré compliqué. Avant l'ouverture jeudi, les bénévoles et salariés s'affairent donc à tout ranger. "Ça fait vraiment magasin, souligne Angélique, en contrat depuis deux mois, il y a une vitrine sur la rue, il y a beaucoup de passage. Ça va être beaucoup plus connu maintenant, ça va être beaucoup mieux". Cette jeune femme a une formation de secrétaire. Mais après être devenue maman, les contrats se sont taris.

Chaque salarié a un projet

Chez Inservet, chacun des douze salariés a un projet. "J'ai toujours travaillé, mais je me suis retrouvé seule avec un enfant et je ne pouvais plus me plier aux contraintes horaires décalées" explique la jeune femme. "Je voudrais me diriger vers le secrétariat médical. Mais les formations sont payantes. Ici, je vais pouvoir trouver une formation et en même temps je travaille. C'est plus utile que de rester au RSA à ne rien faire". Saïd est arrivé du Khirghizistan il y a six ans. Il a obtenu le statut de réfugié. "J'ai encore du mal avec la langue française" avoue-t-il... dans un français presque parfait ! Inservet propose des cours d'alphabétisation et de français réguliers à ceux qui en ont besoin. "Pour faire ma formation de cariste, je devais trouver un stage explique le jeune homme. Mais personne ne répondait à mes candidatures. Avec Inservet, j'ai trouvé en trois semaines seulement ! ".

Inservet et 6 autres structures mutualisent leurs moyens

L'association agit comme un accélérateur de projet. Depuis un an et demi Inservet et d'autres associations de réinsertion (Pain pour la faim, Tarmac, Envie 72, Ecotri , Iter et le CFI de Champagné) travaillent à mutualiser leurs moyens. "Au lieu d'avoir chacun une personne qui contacte les entreprises, une personne contacte toutes les entreprises en notre nom" précise le président d'Inservet, Michel Sellier.

Les dons sont maintenant reçus au 8 rue Cavaignac, à une porte dédiée du local d'Inservet, au Mans. - Radio France
Les dons sont maintenant reçus au 8 rue Cavaignac, à une porte dédiée du local d'Inservet, au Mans. © Radio France - Marie Mutricy

Partager sur :