Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Mans va lancer l'achat de bus climatisés en 2019

vendredi 3 août 2018 à 18:28 Par Marie Mutricy, France Bleu Maine

A partir de 2019, l'agglomération du Mans souhaite commencer à remplacer son parc de bus par des véhicules roulant au gaz et qui seront climatisés, pour s'adapter aux vagues de chaleur de plus en plus fréquentes.

L'agglomération du Mans veut investir dans des bus climatisés en 2019
L'agglomération du Mans veut investir dans des bus climatisés en 2019 © Radio France - Marie Mutricy

Le Mans, France

L'an prochain, les passagers des bus de l'agglomération du Mans devrait profiter de la climatisation, en tout cas dans 8 véhicules. A terme, tout le parc de la Setram sera modernisé, explique Jean-François Soulard, premier vice-président de Le Mans Métropole, chargé des transports et président de la Setram. "Les conductrices et conducteurs restent pendant 7h30 dans des véhicules" souligne l'élu qui pense à la souffrance engendrée par les températures très élevées. Seuls les trams et les tempos bénéficient pour le moment de la climatisation. 

Une première commande en 2019

Heureusement, pendant les vacances scolaires, il y a un peu moins de passagers dans les bus de l'agglomération du Mans. - Radio France
Heureusement, pendant les vacances scolaires, il y a un peu moins de passagers dans les bus de l'agglomération du Mans. © Radio France - Marie Mutricy

Installer la climatisation dans les 126 bus de la Setram serait trop cher, selon Jean-François Soulard.  "Ce serait du bricolage" explique l'élu. Alors chauffeurs comme passagers s'adaptent. "Il fait chaud" commentent les passagers de la ligne 2 entre Gallière et Eperon, en centre-ville. "Dans le bus, c'est comme partout, quand ça roule ça va, autrement, on subit". Marcelle et Georges attendent le bus à l'ombre d'un arbre et ne vont à l'arrêt que quand il voit arriver leur bus. Et au volant, Pauline a chaud, aussi : "C'est surtout les trajets qui sont vraiment cantonnés sur Le Mans. Tout à l'heure, je fais la 25 vers Champagné, ça roule plus, j'aurais plus d'air" ! Son collègue Arnaud la remplace et installe une serviette éponge sur le siège conducteur : "ça évite de donner le siège trempé au suivant". Le pire ? "Le pare-brise donne un effet de serre, ça chauffe deux fois plus". Pendant la canicule, la Setram distribue régulièrement des bouteilles d'eau froides aux conducteurs, qui sont autorisés à porter jupes et bermudas. 

Reportage dans le bus 2 entre Eperon et Gallière, au Mans