Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le marché de Noël de Châteauroux : une réussite pour les exposants

-
Par , , France Bleu Berry

Il est l'un des rares marchés de la région à avoir été maintenu malgré le contexte épidémique. Cela a permis aux commerçants de l'Indre d'aller à la rencontre du client et de renflouer les caisses.

Les cabanes seront bientôt enlevées par la mairie.
Les cabanes seront bientôt enlevées par la mairie. © Radio France - Gaëlle Fontenit

Il a failli ne pas avoir lieu à cause du coronavirus. Le marché de Noël à Châteauroux s'est tenu du 12 au 28 décembre avec protocole sanitaire strict : port du masque obligatoire, pas de restauration ni de rassemblement sur place, respect de la distance physique.  

Désormais terminé, ce lundi 28 décembre, l'heure est au bilan : la trentaine d'exposants présents ont-ils réussi leur marché ? Malgré l'épidémie et les menaces d'annulation, la réponse est oui. En à peine une semaine, le stand de bière indrienne BrassBeez a été complètement dévalisé : "Nos bières ont fait fureur, raconte Mickaël Poitevin, apiculteur et gérant de la brasserie Brassbeez, on a écoulé la totalité de notre stock en moins d'une semaine. Nous n'avions pas eu le temps de prévoir plus de bouteilles parce que la confirmation de la tenue du marché est tombée seulement dix jours avant son ouverture. Heureusement que nous avions du miel à proposer pour la suite.

J'avais besoin de renouer le lien, d'aller à la rencontre de mes clients qui sont aussi mes amis. - Le gérant du bar le Sans Chichi

En pleine crisé épidémique, vendre 1500 bières en cinq jours au lieu d'un mois permet à Mickaël Poitevin de souffler un peu : "ça nous a fait une petite trésorerie qui va pouvoir nous aider à tenir les prochains mois et continuer à participer aux marchés alimentaires du département." explique le gérant de BrassBeez. 

Les comptes de la conserverie bretonne ambulante de Thydia Abdou se porte mieux eux aussi : "J'ai vendu des rillettes, des coffrets cadeaux... je suis rentrée dans mes frais, je suis très contente.

Un gérant de bar parmi les exposants

Nicolas Pernot est le patron du bar Le Sans Chichi à Châteauroux. Fermé depuis le mois d'octobre, avec le salon de thé La Crépouille, il a réussi à obtenir un châlet pour vendre des bouteilles de vin pendant dix jours. Mais s'il a tenu à participer au marché de Noël de Châteauroux c'est surtout pour retrouver ses clients : "Au vu de la situation, on ne va pas rouvrir le 20 janvier. Je table sur le mois de mars. Alors j'avais besoin de renouer le lien, d'aller à la rencontre de mes clients qui sont aussi mes amis. Je pratique un métier où on cotoie du monde tout le temps, alors plus que l'aspect financier, c'est l'échange humain qui m'importe." confie le gérant du Sans Chichi. 

Du 12 au 26 décembre, le marché a connu une bonne affluence. Mais les deux derniers jours ont été très calmes :  peu, voire aucun des exposants n'a ouvert sa cabane à cause du mauvais temps dû à la tempête Bella. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess