Économie – Social DOSSIER : Le dossier des cliniques privées du Nord Franche-Comté

Le matériel médical de la clinique de Montbéliard vendu aux enchères

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 20 janvier 2016 à 17:48

Les lots trop imposants sont montrés sur une grosse télévision.
Les lots trop imposants sont montrés sur une grosse télévision. © Radio France - Faustine Mauerhan

Depuis ce mercredi et encore tout ce jeudi, le matériel médical et paramédical de l’ancienne clinique privée de Montbéliard, fermée fin octobre, se disperse aux quatre coins de la France à travers une grande vente aux enchères dont la recette remboursera les créanciers de l'établissement.

Cette fois il ne restera plus rien dans la clinique de Montbéliard. Depuis la fermeture de l'établissement fin octobre, les brancards, les respirateurs, les bistouris hantaient les couloirs. Depuis ce mercredi, les armoires se vident petit bout par petit bout. 670 lots au final que s’arrachent près de 200 acheteurs venus de France et même de l'Afrique du Nord ou encore des pays d'Europe de l'Est. Piotr par exemple, a fait le déplacement depuis la Pologne pour faire de bonnes affaires.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Il gère une entreprise d’achat-vente de matériel médical justement et cherche particulièrement des machines haut de gamme pour ses clients internationaux. "J’ai repéré plusieurs grosses machines et quelques accessoires dont j’espère tirer un bon prix. On va bien voir quels genres d’acheteurs sont dans la salle", explique le revendeur. Venue en voisine du Territoire de Belfort où elle tient une maison de retraite, Muriel a des vues sur les lots moins spécialisés. "L’annonce disait 10% de la valeur du neuf mais c’est même moins que ça. Les enchères ne montent pas tellement et c’est très intéressant vu la conjoncture pour renouveler des stocks à moindre coût. "

Florian Dufreche énumère les lots et fait monter les enchères. - Radio France
Florian Dufreche énumère les lots et fait monter les enchères. © Radio France - Faustine Mauerhan

Un million d’euros de recette potentielle

De la simple poubelle, au bloc opératoire complet et à la pointe de la technologie, les 670 lots devraient rapporter entre 475.000 et 1 million d’euros espère Nathalie Tuaillon, l’huissier de justice chargée de la liquidation de la clinique. Elle espère bien en obtenir le meilleur prix pour rembourser les créanciers de l’établissement, fermé dans le fracas médiatique et social en octobre 2015. "Cela met une pression supplémentaire, reconnaît la professionnelle, nous sommes des humains avant tout et nous sommes un peu affligés quand on attend des acheteurs raconter leurs souvenirs de la clinique. Nous sommes tous touchés mais nous faisons notre travail du mieux possible."

La vente aux enchères continue ce jeudi 21 janvier dès 10h dans le hall de la clinique, avenue Léon Blum à Montbéliard.