Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Medef de Côte-d'Or se réorganise

mardi 6 novembre 2018 à 17:17 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Le Medef de Côte-d'Or a présenté ce mardi sa nouvelle stratégie pour les trois ans à venir. Élu au mois de mai à la tête des entrepreneurs, David Butet a expliqué le projet du Medef en trois axes : réflexion, action et innovation. Sept pôles d'excellence ont été retenus.

Les vice-présidents des commissions et des projets d'excellence autour de David Butet (au 1er rang, 2e en partant de la droite)
Les vice-présidents des commissions et des projets d'excellence autour de David Butet (au 1er rang, 2e en partant de la droite) © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

Pour la première fois, une dirigeante du CHU de Dijon intègre une structure du Medef- David Butet, président du Medef de Côte-d'Or 

Comment faire pour anticiper, faciliter et inspirer la croissance en Côte-d'Or ? Cette question, les responsables du Medef se la sont posée. Le résultat c'est le projet "V.R.A.I" pour vision, réflexion, action et innovation. Élu au mois de mai dernier à la tête des patrons de Côte-d'Or, David Butet a voulu mettre en place une stratégie à "l'anglo-saxonne".

Cinq commissions de réflexion ont été créés autour du développement, des compétences, de l'égalité, des mandats et du juridique. Chacune de ses commissions est pilotée par deux vice-présidents, une femme et un homme. Ensuite, sept projets d'excellence d'innovation ont été identifiés : l'agroalimentaire, l'environnement, l'industrie, le numérique, la santé, le tourisme et le vin. Ils sont aussi pilotés par une femme et un homme. "Dans ce cadre, nous sommes très heureux d'accueillir Bénédicte Motte, la directrice adjointe du CHU de Dijon à la tête du projet santé."

Exporter le vin est aussi un moyen d'ouvrir les portes dans d'autres domaines d'excellence à l'étranger 

"L'objectif de ces pôles d'excellence est d'apporter aux entreprises de Côte-d'Or des idées et des pistes de développement. Les projets peuvent aussi être transversaux," affirme David Butet, "par exemple, le vin de Bourgogne que l'on exporte dans le monde entier, doit permettre d'ouvrir les portes à d'autres entrepreneurs de Côte-d'Or", ajoute le président du Medef de Côte-d'Or. 

"Au niveau local, le projet de Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin, doit être un formidable moteur de croissance pour les entreprises, ça ne peut que servir les entreprises locales," affirme Xavier Deboidevezi, le délégué au projet agroalimentaire au Medef 21. 

Xavier Deboidevezi : "les entreprises de Côte-d'or doivent se préparer à l'arrivée de la Cité de la Gastronomie dès maintenant"

"Le numérique est le premier critère d'installation d'une entreprise" - François Parry, délégué au projet numérique au Medef de Côte-d'Or 

Marion Pageot et François Parry délégués au projet d'excellence numérique au Medef de Côte-d'Or  - Radio France
Marion Pageot et François Parry délégués au projet d'excellence numérique au Medef de Côte-d'Or © Radio France - Stéphane Parry

Pour se développer, les entreprises ont aussi besoin d'être raccordée au numérique. Or que l'on soit basé en métropole ou dans les territoires ruraux, on n'est pas logé à la même enseigne. "Dijon et Beaune misent sur la fibre avec l'opérateur Orange, tandis que le département de Côte-d'Or privilégie le satellite," affirme François Parry, délégué au pole numérique.

"Dans les deux cas, il faut que les entreprises sollicitent les communes et les intercommunalités. Reste que c'est plus difficile de faire arriver la fibre dans une maison à la campagne que de faire passer un signal radio," reconnaît François Parry. 

François Parry : "dans certains endroits de Côte-d'Or, on est en retard sur le développement nuémrique"

Ce qui est sûr, c'est que la connexion numérique est le premier critère demandé par une entreprise qui souhaite s'installer en Côte-d'Or.