Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le ministre de l'économie Bruno Le Maire dans les Ardennes

vendredi 5 janvier 2018 à 18:10 Par Sophie Constanzer et Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne

Le ministre de l'économie Bruno Le Maire est en déplacement dans les Ardennes ce jeudi 5 janvier. Il visite la fonderie La Fonte ardennaise à Vrigne-aux-bois, une entreprise qui se porte bien.

Bruno Le Maire est arrivé en fin d'après midi dans cette usine qui fête ses 90 ans d'existence.
Bruno Le Maire est arrivé en fin d'après midi dans cette usine qui fête ses 90 ans d'existence. © Radio France - Alexandre Blanc

Vrigne-aux-Bois, France

Bruno Le Maire est arrivé dans les Ardennes ce jeudi après-midi pour visiter une entreprise, et pas n'importe laquelle. Le ministre de l'économie a choisi la fonderie "la Fonte ardennaise" à Vrigne-aux-Bois, l'un des leaders européens des fonderies de sous-traitance. Une entreprise qui fête cette année ses 90 ans d'existence. La Fonte ardennaise fabrique des pièces métalliques pour l'automobile, les chauffages, les pompes, les travaux publics et réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaires à l'export. Aujourd'hui, l'entreprise compte 750 salariés sur ses 5 sites ardennais de Vivier au court, Vrigne-aux-Bois et Haybes. 

Le ministre de l'économie exprime le "soutien" aux salariés de Selni à Revin

D'autres salariés attendaient de pied ferme le ministre de l'économie dans les Ardennes : les salariés de l'entreprise Selni à Revin, qui va beaucoup moins bien. Selni, anciennement Electrolux, a été placé en redressement judiciaire mercredi 3 janvier, trois ans après un plan de sauvegarde de l'emploi. Un PSE qui avait provoqué la suppression de 180 postes chez le fabriquant de moteurs de machines à laver. Aujourd'hui, 100 des 181 salariés de Selni sont au chômage partiel.