Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le MMArena va coûter 1,7 million d'euros en plus par an à la ville du Mans

-
Par , France Bleu Maine

La ville du Mans et Le Mans Stadium, le concessionnaire du MMArena, viennent de signer un nouveau contrat de quatre ans. La ville va devoir payer 1,7 millions d'euros en plus par an jusqu'en 2025, ce qui porte la facture annuelle du stade à plus de 4 millions d'euros.

Le MMArena coûtera à la ville du Mans plus de 4 millions d'euros par an jusqu'en 2025
Le MMArena coûtera à la ville du Mans plus de 4 millions d'euros par an jusqu'en 2025 © Radio France - Alexandre Chassignon

Le MMArena va coûter 1,7 million d'euros en plus par an à la ville du Mans. C'est le résultat du nouvel accord passé entre la ville du Mans et le concessionnaire, Le Mans Stadium, filiale de Vinci. L'avenant sur l'aléa sportif arrivait à son terme et il fallait donc le renégocier ou rompre le contrat. La ville a choisi de renégocier. Et la facture grimpe d'1,7 million d'euros pour atteindre tout compris (remboursement de la dette contractée auprès de Vinci, loyer, frais de fonctionnement et clause d'aléa sportif, etc) 4,1 millions d'euros par an.

Un accord pour quatre ans

Ce nouvel accord va courir jusqu'au 30 juin 2025. Il prévoit le maintien de l'aléa sportif à savoir 1,3 million d'euros par an au titre du remboursement de la dette contractée auprès de Vinci et une somme complémentaire d'1 million d'euros par an (soit une contribution annuelle de 2,3 millions). A cette somme s'ajoute donc une compensation supplémentaire d'1,7 million.

Mais la note aurait pu être encore plus salée justifie Stéphane Le Foll, le maire du Mans. "Si on avait considéré qu'il fallait rompre l'accord de concession avec Le Mans Stadium, combien ça coûte ? L'estimation [...] faisait qu'on avait un coût annuel supplémentaire de trois millions et demi. Et donc il fallait qu'on trouve une solution pour être en deçà de trois millions et demi. Et on est à 1,7 million [...]. Moi je trouve que le résultat est tout à fait positif". 

Stéphane Le Foll, le maire du Mans, estime que ce nouvel accord avec Le Mans Stadium est "tout à fait positif"

Les contreparties

En contrepartie, la ville du Mans a obtenu de LMS le report des dépenses de gros entretien afin de lisser les charges d'exploitation sur la période. Le Mans Stadium s'est engagé également à reverser à la ville les bénéfices réalisés, en cas de retour du Mans FC au niveau professionnel (ligue 1 - ligue 2). Il faudra pour cela que les recettes de la filiale de Vinci soient supérieures à 1,055 million d'euros par an.

Le contrat de naming arrive à son terme

A la somme versée par la ville du Mans à LMS, il faudra déduire les recettes liées au partenariat avec l'ACO (500 000 € par an jusqu'en 2023 puis 250 000 € par an jusqu'en 2025) et au naming. Or le contrat avec les MMA se termine le 30 juin 2021 lui aussi. L'assureur versait 1,3 million d'euros par an. Mais il souhaite revoir à la baisse sa contribution. Des discussions sont engagées mais ni le montant, ni la durée ne sont arrêtés à ce jour.

Pour rappel, le stade à couté 102 millions d'euros financé à hauteur de 50 millions d'euros par les collectivités locales (32 millions pour la ville, 9 pour le département et 9 pour la région). Vinci a financé le reste en échange d'une concession de 33 ans et le versement d'un montant annuel d'1,3 million d'euros par an par la ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess