Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Montpelliérain Pierre Mestre reste le patron d'Orchestra

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault

Le tribunal de commerce a tranché ce vendredi : il s'est prononcé en faveur du dossier de reprise de l'actuel PDG et fondateur d'Orchestra, Pierre Mestre, au détriment du groupe saoudien Al Othaim.

Le tribunal de commerce de Montpellier a tranché en faveur de l'actuel PDG, Pierre Mestre, et écarté celui du groupe saoudien Al Othaïm
Le tribunal de commerce de Montpellier a tranché en faveur de l'actuel PDG, Pierre Mestre, et écarté celui du groupe saoudien Al Othaïm © Maxppp - Michael Esdourrubailh

"Le collectif des actionnaires de la société NewOrch (pour Nouvel Orchestra- Ndlr), présidée par Pierre Mestre, dirigeant fondateur d’Orchestra-Prémaman, prend acte avec satisfaction de la décision du tribunal de commerce de Montpellier". Le communiqué a été envoyé dans la foulée de la décision rendue ce vendredi après-midi. Le dossier du second candidat a donc été écarté, à savoir celui du groupe saoudien Al Othaim, actionnaire de la société basée à Saint-Aunès à hauteur de 4%.

L'offre de NewOrch mieux-disante selon le tribunal

"Le tribunal a choisi un projet collectif, financé et sécurisé, porté par une équipe engagée, respectueuse des valeurs de l’entreprise et de la communauté de ses talents et dont l’objectif est de limiter au maximum l’impact sur l’emploi" selon le Montpelliérain Pierre Mestre qui donne les grandes lignes de son offre pour la société spécialiste du vêtement pour enfants et de la puériculture.

Les élus du personnel préféraient l'offre des Saoudiens

A deux reprises, les élus du CSE s'étaient prononcés à l'unanimité pour l'offre des Saoudiens. "Tout à l'heure, il  y a des gens qui applaudissaient Pierre mais il y en a d'autres qui ont pleuré" rapporte Jennifer Gaillard, élue CGT. "Pour eux cette décision du tribunal aurait pu être une délivrance, travailler sereinement avec un management correct et pas un management dans la peur comme on peut avoir et qu'on dénonce depuis des années."

De son côté, le groupe Al-Othaim "prend acte avec regret du délibéré du tribunal" et tient "à remercier chaleureusement les salariés qui lui ont apporté leur soutien tout au long de la procédure. "

Emplois sauvegardés à Saint-Aunès et Arras

Le nombre de magasins repris est de 430 (contre 399 pour Al Othaim). Pierre Mestre ne cache pas qu'il se débarrasse des boutiques déficitaires, notamment en Belgique et en Allemagne. Le nombre d’emplois directs et indirects sauvegardés en France et à l’étranger est de 3.769 (contre 3.485 pour Al Othaim). NewOrch reprend notamment la totalité des emplois de l’entrepôt de Saint-Aunès ainsi que ceux de la société d'Orlog d’Arras (Pas-de-Calais).

"Après des semaines éprouvantes aussi bien pour le siège que pour les réseaux, et à l’heure d’un nouveau départ, la priorité aujourd’hui est de se rassembler pour assurer tous ensemble la transformation d’Orchestra Prémaman", conclut Pierre Mestre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess