Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le nombre de bénéficiaires de la Banque alimentaire de l'Isère bondit

-
Par , France Bleu Isère

Ils sont passés de 5800 à 10.000 depuis le début de la crise sanitaire. Pour répondre aux besoins, le Département de l'Isère fait un don de fruits et légumes initialement destinés à la restauration collective, désormais à l'arrêt.

L'entrepôt de la Banque Alimentaire de l'Isère à Sassenage
L'entrepôt de la Banque Alimentaire de l'Isère à Sassenage © Radio France - Lionel Cariou

Karim pousse un charriot rempli de légumes frais. "Il y a des tomates, des salades, des pommes de terre, un peu de carottes" énumère ce bénévole de la Banque alimentaire derrière son sourire désormais masqué - préconisation sanitaire oblige. Ce mercredi a lieu la première livraison d'une série de quatre commandes passées par le Conseil départemental de l'Isère. Une tonne de produits maraîchers doit arriver chaque semaine dans l'entrepôt de l'association à Sassenage. 

Anné Gérin, vide-présidente du Département et Christian Chédru président de la Banque alimentaire 38
Anné Gérin, vide-présidente du Département et Christian Chédru président de la Banque alimentaire 38 © Radio France - Lionel Cariou

"Il s'agit d'une production qui aurait dû être écoulée dans la restauration collective, que ce soit dans nos collèges ou d'autres structures" explique Anne Gérin, vice-présidente du Département en charge des solidarités et de l'insertion. Or ces cantines sont à l'arrêt. "Les agriculteurs ont besoin d'écouler ces produits et c'était le meilleur moyen"  estime l'élue. Les fruits et légumes livrés seront soit préparés par la cuisine "Trois étoiles solidaires" à Seyssins, soit distribués aux 100 associations et CCAS de la Banque alimentaire.

Soutien aux agriculteurs locaux

Le Conseil départemental de l'Isère fait d'une pierre deux coups: soutenir les producteurs locaux, qui ont fourni ici les marchandises. Et soutenir aussi la Banque alimentaire qui a vu ses besoins augmenter sensiblement depuis le début du confinement. Sans compter qu'il a fallu faire plus avec moins de bras du fait de la "mise en congé" des bénévoles de plus de 70 ans, suivant les recommandations du Gouvernement. Les effectifs - bénévoles et salariés - ont fondu pour passer de 170 à 40. Aujourd'hui une grande partie est de retour, avec des masques. 

Un été à risque

Dans le même temps, depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de bénéficiaires a bondi, passant "de 5800 par semaine à 10.000" précise Christian Chédru, le président de la Banque alimentaire. Il explique cette augmentation par la fermeture de certaines structures de distribution mais aussi par la hausse de personnes en difficulté. Parmi ces bénéficiaires il y a des étudiants, des chômeurs, des salariés en chômage partiel ou des familles qui n'ont plus accès aux cantines scolaires à des tarifs préférentiels. 

Bénévoles et salariés réceptionnent  la livraison
Bénévoles et salariés réceptionnent la livraison © Radio France - Lionel Cariou

Christian Chédru, comme d'autres responsables associatifs, s'inquiète surtout pour cet été. "Habituellement c'est toujours une période compliquée parce qu'il y a des structures qui ferment, explique le président de la Banque alimentaire. Cette année c'est renforcé par le nombre de nouveaux bénéficiaires, les nouveaux pauvres. Malheureusement ils risquent de passer un été compliqué." La Banque alimentaire de l'Isère, elle, restera ouverte en juillet-août. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu