Économie – Social

Le nombre de prêts sur gage ne faiblit pas au crédit municipal de Limoges

Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin lundi 11 janvier 2016 à 18:59

Le guichet du crédit municipal à Limoges
Le guichet du crédit municipal à Limoges © Radio France - Françoise Ravanne

2014 avait déjà été une année exceptionnelle, et l'an dernier ce sont encore plus de 400 personnes supplémentaires qui sont venues confier leurs objets de valeur au crédit municipal en échange d'argent liquide. Elles sont aussi plus nombreuses à vouloir s'en séparer définitivement.

A Limoges le crédit municipal a  été d'une aide précieuse l'an dernier pour les personnes souhaitant obtenir très vite de l'argent liquide en échange de leurs objets de valeur. Dans 85 %  des cas il s'agit de bijoux en or  ; viennent ensuite les œuvres d'art dans 10 % des cas et pour le reste il s'agit d'argenterie ou encore  de matériel photo et Hifi... Le prêt accordé le plus élevé a atteint 25 000 euros pour des bijoux mais la moyenne se situe aux alentours de 400 euros. 

"Les gens n'ont plus honte de franchir le seuil du crédit municipal" 

 Le crédit municipal de Limoges constate  que de plus en plus de retraités font appel à ses services , car ils n'arrivent plus à faire face avec  leurs pensions qui diminuent explique Michel Dexet le responsable des prêts sur gage . " Les gens n'ont plus honte de franchir notre seuil"   explique t-il encore. Il y a aussi davantage d'étrangers notamment des pays de l'Est qui viennent déposer de l'or. 

Affiche dans la salle d'attente du crédit municipal - Radio France
Affiche dans la salle d'attente du crédit municipal © Radio France - Françoise Ravanne

On observe aussi un nouveau comportement des usagers . Durant cette année 2015 , beaucoup de clients, venus déposer des objets,  n'ont pas l'intention de les récupérer mais souhaitent qu'ils soient vendus aux enchères.  Preuve qu'un grand nombre d'entre eux savent pertinemment qu'ils n'ont pas les moyens de payer les intérêts. "Ils viennent parce qu'ils ont un besoin urgent d'argent liquide" conclut Michel Dexet.

Partager sur :