Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Le Nord lance les maisons de l'insertion, pour remettre au travail les allocataires du RSA "au plus vite"

mardi 12 mars 2019 à 17:27 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord

D'ici au mois de juin prochain, il y en aura sept dans tout le Nord : les maisons départementales de l'insertion et de l'emploi sont en train d'être déployées par le conseil départemental du Nord. Ce mardi 12 mars, c'est celle de Roubaix qui a été inaugurée officiellement.

La secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Christelle Dubos (au centre), est venue inaugurer la maison départementale de Roubaix.
La secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Christelle Dubos (au centre), est venue inaugurer la maison départementale de Roubaix. © Radio France - Cécile Bidault

Roubaix, France

Le département du Nord, qui a en charge le paiement du RSA (Revenu de solidarité active), met en place un nouveau dispositif pour faire baisser le nombre d'allocataires (108 000 foyers dans le Nord) : les maisons départementales de l'insertion et de l'emploi.

Chaque année dans le Nord, on compte 40 000 nouveaux allocataires du RSA, c'est à eux que s'adressent ces structures. Dès qu'ils déposent leurs demandes, ils sont convoqués. En moins d'un mois, voire 15 jours, ils doivent avoir un premier entretien avec un conseiller du département.

La maisons départementale de Roubaix inaugurée

La secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, était présente, ce mardi, lors de l'inauguration de la maison départementale de l'insertion et de l'emploi de Roubaix. Christelle Dubos rappelle qu'en France, "700 000 bénéficiaires du RSA n'ont pas d'accompagnement. Quand vous n'avez pas d'accompagnement, ou que l'accompagnement arrive au bout de six mois, c'est plus compliqué de mettre les gens dans une nouvelle dynamique".

Aller vite, avec un coaching serré

L'idée, c'est donc d'aller vite : en un mois d'existence, la maison de Roubaix a reçu un peu moins de cent personnes. Trente ont été accompagnées par un dispositif baptisé Coach emploi : au minimum un rendez-vous par semaine, pour travailler le CV, les lettres de motivations, les entretiens... Et répondre aux offres qui arrivent régulièrement via la plateforme territoriale pour l'insertion et l'emploi. 

Circuit court

Naïma Ikhadriouene, chargée de mission de cette plateforme pour le versant Nord Est de la métropole lilloise, parle de "circuit court. Du coup, au niveau des entreprises, on peut valoriser le fait que l'allocataire soit frais sur le marché de l'emploi. On enlève cette appellation d'allocataire du RSA, ça devient un candidat à part entière".

5 retours à l'emploi en un mois

A Roubaix, sur les trente personnes accompagnées en un mois, cinq ont retrouvé un emploi, deux en CDI, trois en CDD ou interim, et deux ont intégré une formation. Kamel Taleb, 55 ans, menuisier au chômage, a décroché un entretien d'embauche qui aura lieu dans une semaine : "mon coach m'a vraiment donné le coup de pouce depuis deux semaines. Je croyais finir au chômage, mais maintenant je ne le crois plus".

RSA comme Réussir Sans Attendre

Le département du Nord veut faire baisser le nombre d'allocataires du RSA. L'objectif c'est de passer sous la barre des 100 000 avant 2021.

Doriane Bécue est la vice-présidente du département du Nord en charge de l'insertion. Pour elle, l'objectif est double : faire des économies en versant moins de RSA, et changer la manière de prendre en compte les demandeurs d'emploi : "très souvent, on stigmatise les allocataires du RSA. Mais nous, élus locaux, on reçoit les gens dans nos permanences, ils veulent travailler ! Je pense qu'il faut changer l'image. En tout cas, pour le département, le RSA, c'est Réussir Sans Attendre".

ECOUTEZ : Doriane Bécue, vice-présidente du département du Nord en charge de l'insertion

D'ici à la fin du mois de juin, il y aura sept maisons de l'insertion et de l'emploi dans le Nord. Lille et Roubaix, qui existent déjà. Puis Douai, Valenciennes, Cambrai, Dunkerque, Maubeuge. Le dispositif coûte 26 millions d'euros par an, financé, dans le cadre du plan pauvreté, pour moitié par le département et pour l'autre moitié par l'Etat.

ECOUTEZ : le dossier de France Bleu Nord consacré aux maisons départementales de l'insertion et de l'emploi