Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Le Nutriscore, adopté par Pepsico France et le Luxembourg, gagne du terrain

-
Par , France Bleu

Le Nutriscore gagne du terrain. La filiale française de Pepsico a annoncé mercredi qu'elle a décidé de l'adopter pour ses produits. Et le Luxembourg va devenir le 7ème pays à choisir le Nutriscore comme étiquette nutritionnelle au printemps prochain.

Le Luxembourg est le 7ème pays en Europe à adopter le Nutriscore
Le Luxembourg est le 7ème pays en Europe à adopter le Nutriscore © Maxppp - Patrick Pleul

Après le groupe de céréales Kellogg's et le Suisse Nestlé, c'est la filiale française de l'Américain Pepsico qui a annoncé mercredi officiellement qu'elle se convertit au Nutriscore. Elle veut étiqueter 350 de ses produits d'ici la fin de l'année prochaine. Elle va commencer par les soupes et les gaspachos Alvalle puis les chips Lay's, les biscuits apéritifs Bénénuts et les céréales Quaker. Les autres et notamment les boissons comme Tropicana, Pepsi et Lipton suivront plus tard. 

Coca-Cola, Mars et Mondelez manquent encore à l'appel

L'UFC Que Choisir se réjouit de la décision du groupe américain. Elle en profite pour lancer un appel aux géants de l'agroalimentaire qui n'ont pas encore adopté la démarche d'étiquetage nutritionnel. A commencer par Coca-Cola mais aussi Mondelez (qui commercialise entre autres Suchard, Toblerone, Milka Lu, Prince Mika ou Oréo) et Mars (connu pour les M&M's, Bounty ou Twix). Ces trois groupes n'ont pas encore pris position sur le Nutriscore.

En revanche, le groupe italien Ferrero, qui fabrique, entre autres, le Nutella, s'oppose à cette étiquette, avec le soutien du gouvernement italien. Ce dernier a même fait une contre-proposition en matière d'étiquetage nutritionnel.

Le Nutriscore s'impose dans sept pays

Par ailleurs le Luxembourg a annoncé qu'il avait choisi le Nutriscore comme étiquette nutritionnelle dans le Grand Duché. Elle sera déployée d'ici au printemps. C'est le 7ème pays en Europe à se rallier au Nutriscore après la France, la Belgique, l'Espagne, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Suisse. 

Mais le Nutriscore, même quand il est recommandé par les pouvoirs publics, reste toujours facultatif pour les entreprises qui choisissent de l'afficher sur leurs produits ou pas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu