Économie – Social

Manque de formation ou de motivation : 10 métiers en pénurie de candidat dans les Côtes d'Armor !

Par Jérôme Collin, France Bleu Breizh Izel lundi 26 décembre 2016 à 3:36

Plus de 26 000 personnes sont en recherche d'emploi dans les Côtes d'Armor
Plus de 26 000 personnes sont en recherche d'emploi dans les Côtes d'Armor © AFP - Philippe Huguen

Plus de 26 000 personnes sont au chômage dans les Côtes d'Armor. Pourtant, les postes en CDI ne manquent pas dans le département selon plusieurs agences d'emploi. Les entreprises s'inquiètent de ce décalage. Randstad dévoile la liste des métiers où il y a le plus de besoins.

"Garage automobile recherche de toute urgence mécanicien", "CDI de conseillère clientèle à pourvoir immédiatement dans boutique de mode"... Les exemples d'offres d'emplois ne manquent pas dans les Côtes d'Armor. Pourtant, même des CDI ne trouvent pas preneurs. Alors que le taux de chômage frôle les 9 %, avec plus de 26 000 demandeurs d'emplois.

L'agence d'intérim Randstad publie d'ailleurs les 10 métiers en CDI où le recrutement est le plus compliqué dans le département, malgré les besoins des entreprises.

  1. Technicien de maintenance
  2. Mécanicien auto
  3. Métallier-tuyautier
  4. Conducteur de ligne
  5. Conseiller clientèle
  6. Technicien de laboratoire
  7. Comptable
  8. Agent de fabrication
  9. Assistant de direction
  10. Gestionnaire de paie

Industrie, BTP et logistique sont les secteurs où l'on a le plus de mal à trouver des candidats. Il y a une véritable pénurie ! Les entreprises sont très inquiètes, c'est un frein pour leur développement ! "Sylvain Robillard, directeur de région Bretagne Nord chez Randstad

Problème de formation ou manque de motivation

En cause selon les recruteurs, un fort mépris encore pour les filières professionnelles. Les profils des étudiants sont pourtant appréciés, l'enseignement y est de qualité. Mais il y a encore des préjugés, notamment chez les parents qui refusent de voir leurs enfants faire un bac pro. Conséquence : mécanicien auto et métallier sont sur le podium des métiers où la pénurie est la plus forte.

Autre problème, et celui-ci ne cesse de se développer, le manque de motivation de certains candidats. Leur CV est intéressant, ils ont de l'expérience, toutes les qualifications requises. "Mais leur savoir-être n'est pas satisfaisant. Ils ne sont pas ponctuels, ils ne manifestent pas vraiment d'envie ou d'intérêt pour le poste. Pourtant, c'est capital aujourd'hui pour les recruteurs', explique Sylvain Robillard, directeur de région Bretagne Nord chez Randstad.