Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le parc d'attractions manceau Papéa ne rouvrira pas avant le 12 juin

-
Par , France Bleu Maine

Autorisé à rouvrir le 19 mai sans mettre ses manèges en service, le parc d'attractions manceau restera donc fermé au moins jusqu'à la prochaine étape du déconfinement, prévue le 9 juin. D'ici là, son patron espère obtenir des précisions sur la jauge et les modalités d'accueil du public.

Le parc Papéa reste fermé pour le moment
Le parc Papéa reste fermé pour le moment © Radio France - Christelle Caillot

Au parc d'attractions manceau Papéa, la réouverture attendra. Comme l'immense majorité de ses homologues, la direction de l'établissement a décidé de ne pas rouvrir dès le 19 mai. "Nous sommes autorisés à le faire, mais pas à rouvrir nos manèges, donc ça n'a aucun intérêt", indique le patron de Papéa, Florian Sacreste.

Pour lui, la véritable perspective de reprise de l'activité se profile à partir de la prochaine échéance du plan de déconfinement, prévue le 9 juin. Et plus précisément le samedi 12 juin. Mais sans certitude. Car il reste des détails à régler : la jauge et la question du pass sanitaire. "Si nous étions limités à 5.000 visiteurs par jour, nous ne serions handicapés que sur quelques journées, explique le patron du parc, après si on nous autorise moins de 1.000 visiteurs, ce ne sera pas possible : le modèle économique ne fonctionne pas." À titre d'exemple, le 15 août 2020, le parc avait reçu 3.800 visiteurs.

17 salariés au chômage partiel

Quant à un éventuel pass sanitaire, rejeté par les députés ce mardi en première lecture à l'Assemblée Nationale puis finalement approuvé dans la nuit, la direction de Papéa espère qu'il ne sera pas mis en place : "S'il faut être vacciné ou passer un test PCR avant de venir chez nous, donc le prévoir bien à l'avance, ce serait un coup dur car nous sommes une activité d'impulsion, les gens décident de venir quand il fait beau etc." Le parc met aussi en avant ses "24 hectares totalement en plein air" et son protocole sanitaire éprouvé l'été dernier.

Bref, la direction attend des précisions du gouvernement sur ces points avant de communiquer officiellement une date de réouverture pour cette saison spéciale, celle de ses 50 ans.  En attendant, une partie des 17 salariés en CDI demeure en chômage partiel. L'an dernier, après la première vague de covid-19, le parc avait rouvert le 27 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess