Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le patron de la compagnie aérienne XL Airways appelle Air France à l'aide

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Laurent Magnin, le PDG d'XL Airways, en cessation de paiement, en appelle à Air France dans les colonnes du JDD ce dimanche matin, et annonce dans la foulée avoir rendez-vous dans la journée avec Ben Smith, le patron du groupe.

Laurent Magnin, PDG d'XL Airways, à Toulouse en 2012.
Laurent Magnin, PDG d'XL Airways, à Toulouse en 2012. © Maxppp - GUILLAUME HORCAJUELO

Paris, France

Le patron d'XL Airways a obtenu un rendez-vous dans la journée avec Ben Smith, annonce-t-il sur franceinfo ce dimanche à la mi-journée. Le ministère des Transports confirme une rencontre sous son égide, dans l'après-midi. Les mots de Laurent Magnin, dans les colonnes du Journal Du Dimanche, ont vraisemblablement convaincu. Au moins de renouer le dialogue. "Air France peut bouger. Le PDG du groupe, Ben Smith, en a le pouvoir. Il doit mettre XL chez Air France", estimait Laurent Magnin, le PDG d'XL Airways. "Le dialogue social peut être réglé en 24 heures. En 12 mois, on peut définir un plan et devenir le "sniper" du groupe Air France sur le low cost long-courrier", poursuivait-il.

Le patron de l'entreprise employant 570 collaborateur estimait vendredi qu'XL Airways avait besoin de 35 millions d'euros pour se relancer. Jeudi, il avait réclamé le placement de la structure en redressement judiciaire et stoppé la vente de billets.

Un mouvement des "gilets jaunes" pointé du doigt

Interrogé par le JDD sur les causes des graves difficultés de XL Airways, qui dessert quatre continents au départ de Paris, essentiellement en Amérique du Nord, notamment les Etats-Unis, les Antilles, mais aussi en Chine, M. Magnin a pointé du doigt de nouveaux concurrents. "Nous n'avons pas vu venir la bulle Norwegian, ses avions neufs, son système de low cost moyen-courrier appliqué au long-courrier. Sur notre activité vers les Etats-Unis, le choc a été frontal et nous n'avons pas su réagir assez vite", a-t-il concédé.  

Selon son dirigeant, la compagnie a surtout souffert du mouvement des "gilets jaunes" pendant l'hiver 2018-2019 : "Quand nos vols en provenance de Chine se sont retrouvés aux trois quarts vides, comme cet hiver, tout est devenu compliqué (...) l'été n'a pas suffi à rétablir la situation." 

Les difficultés d'XL Airways ont été révélées moins de trois semaines après qu'une autre compagnie française, Aigle Azur, s'est elle aussi retrouvée dans une impasse. Basée à Paris - Charles de Gaulle, XL Airways emploie 570 collaborateurs et transporte chaque année près de 700.000 passagers sur quatre continents.

Choix de la station

France Bleu